Leçons de niveau 17

Les névroses

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Département
psychiatrie
Caduceus yellow.svg
 
Interwikis

Sur les autres projets Wikimedia :


Le terme névrose désigne en psychiatrie des troubles psychiques dans lesquels le sujet est conscient de sa souffrance psychique et s'en plaint[1]. En cela il s'oppose aux psychoses qui se caractérisent par le fait que le sujet n'est pas conscient de l'altération de sa perception ou de son jugement (délire ou hallucinations), ni même le plus souvent d'être malade ce qui le fait s'opposer à une prise en charge thérapeutique.

Névrose vient du mot neurosis qui fut inventé par le médecin écossais William Cullen en 1769[2]. Il est dérivé du grec « neuron » (« nerf, neuro ») avec le suffixe « ose » de « ôsis » servant aux mots désignant des maladies non inflammatoires. Et en 1785, Philippe Pinel l'a introduit en français[3]. À cette époque, le terme désigne toutes maladies du système nerveux sans lésion organique démontrable.

Le terme névrose est repris par Sigmund Freud à partir de 1893 pour désigner un trouble psychique (hystérie, phobie, obsession…) généré, selon ses théories métapsychologiques, par un conflit psychique refoulé. Pour des psychanalystes contemporains et à la suite de Freud, il sera question de « structure névrotique »[4]. René Roussillon préfère parler de « pôle d'organisation névrotique » pour éviter l'aspect figeant induit par le terme « structure »[5]. Les névroses de l'adulte doivent être distinguées de celles de l'enfant (dominées par l'angoisse) et de la névrose infantile qui est aussi un concept métapsychologique.

À partir de la quatrième révision du Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-IV), le terme névrose a été abandonné par l'APA pour promouvoir une description en grandes catégories de « syndromes » plus généraux qui pourront correspondre à des familles de médicaments: les troubles obsessionnels et compulsifs, troubles anxieux et phobiques, somatoformes et de stress post-traumatique, etc., mais en conservant des "Troubles névrotiques, troubles liés à des facteurs de stress et troubles somatoformes". Alors que la 9e édition de la Classification internationale des maladies (CIM) reprenait la dichotomie névrose / psychose, la conférence de l'OMS à l'origine de l'édition actuellement en vigueur, l'ICD-10, a suivi l'évolution du DSM en supprimant le terme de sa nomenclature psychiatrique.