Leçons de niveau 6

Les méfaits de Polichinelle/Une feinte

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Une feinte
Icône de la faculté
Chapitre no 18
Leçon : Les méfaits de Polichinelle
Chap. préc. :Mort subite de l'accusé
Chap. suiv. :Une tête mise à prix
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Les méfaits de Polichinelle : Une feinte
Les méfaits de Polichinelle/Une feinte
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.





Lire le texte[modifier | modifier le wikicode]

White open book.svg

On emporte Polichinelle sur une civière. Ses fautes étaient bien grandes, mais il était si jeune ! Il aurait pu se corriger, se disait-on de bouche en bouche.

Les gens du village et Mystigris lui-même, en voyant passer les porteurs, ne peuvent retenir les quelques marques de pitié que leur inspire un trépas aussi prématuré.

Mais bientôt la scène change.

La mort du garnement n'était qu'une feinte.

Une fois qu'il se sent hors des atteintes de la Justice, M. Polichinelle, d'un seul saut, se remet sur ses jambes et se met à danser une sarabande sur sa civière.

Les porteurs, à la vue d'un tel prodige, se laissent choir d'épouvante. C'est le premier Polichinelle qu'ils aient vu ressusciter.

Recherches[modifier | modifier le wikicode]

Question mark white icon.svg

  1. Qu'est-ce qu'un coup de théâtre ?
  2. Comment l'illustrateur le représente-t-il ?
  3. Pourquoi les spectateurs ressentent-ils de la pitié après l’avoir condamné ?
  4. Donner un synonyme de feinte.
  5. Qu'est-ce qu'une sarabande ?
  6. Polichinelle raconte la scène du mort-vivant en se moquant de la crédulité des villageois.

Réponses[modifier | modifier le wikicode]