Les méfaits de Polichinelle/Présentation de la leçon

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche





Les méfaits de Polichinelle sont une des innombrables variations littéraires sur les aventures de cette marionnette de la commedia dell'arte italienne.

Pierre-Jules Stahl (pseudonyme de l'éditeur Hetzel) a rédigé pour l'édification morale de son public du Magasin d'éducation et de récréation, en langage soutenu, une version illustrée de trente vignettes par Georges Fath en 1874 ; elle est dans le domaine public.

Trente scénettes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Dans un chou : 169 mots
  2. La danse de la Sabotière : 135 mots
  3. Arlequin : 85 mots
  4. Bagarre : 151 mots
  5. La rumeur publique : 90 mots
  6. Tout le monde à la porte : 112 mots
  7. Projet de vengeance : 134 mots
  8. Mystigris : 87 mots
  9. Mystigris puni : 140 mots
  10. Les rues du village : 102 mots
  11. Les éclopés : 85 mots
  12. Escadron improvisé : 69 mots
  13. Fusil à eau : 99 mots
  14. Polichinelle appréhendé : 68 mots
  15. Au Tribunal : 81 mots
  16. La sentence : 90 mots
  17. Mort subite de l'accusé : 69 mots
  18. Une feinte : 118 mots
  19. Une tête mise à prix : 111 mots
  20. Sur les toits de la ville : 174 mots
  21. La femme du Commissaire : 130 mots
  22. La polka : 87 mots
  23. Bataille dans la cave : 130 mots
  24. Défaite d'Arlequin : 111 mots
  25. L'exil à Paris : 131 mots
  26. Le théâtre de marionnettes : 121 mots
  27. Le succès : 187 mots
  28. Bienfaiteur de sa ville natale : 140 mots
  29. Mystrigris secrétaire : 87 mots
  30. Morale : 114 mots

Matériel disponible[modifier | modifier le wikicode]

Déroulement proposé pour chaque séance[modifier | modifier le wikicode]

  1. Lecture : compréhension écrite, lecture d'image.
  2. Questionnaire de lecture : compréhension écrite, recherche sur internet et expression écrite.
  3. Production d'écrit : à partir de chaque vignette de Georges Fath, rédiger un texte court à la première personne, avec le point de vue de Polichinelle.