Leçons de niveau 14

Les limites cellulaires/La membrane

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
La membrane
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Les limites cellulaires
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Glycocalyx
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Les limites cellulaires : La membrane
Les limites cellulaires/La membrane
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La membrane plasmique est ce qui délimite le volume d'une cellule. Elle permet de contrôler les échanges avec l'extérieur et c’est également sur elle que se trouvent des récepteurs de signaux extérieurs tels que les récepteurs hormonaux.

Constitution de la membrane[modifier | modifier le wikicode]

Composition biochimique[modifier | modifier le wikicode]

Membrane étudiée Lipides Protéines Glucides
Réticulum 29% 69% 2%
Appareil de golgi 34% 64% 2%
Membrane plasmique 38% 58% 4%
Mitochondrie (ext) 40% 60%
Mitochondrie (int) 20% 80%

Ces valeurs sont des valeurs approchées qui permettent de donner un ordre d'idée de la composition. Les membranes sont donc composées en moyenne d'un tiers de lipides pour deux tiers de protéines.

Une bicouche[modifier | modifier le wikicode]

La membrane plasmique d'une cellule eucaryote.

Lorsque l’on observe une coupe de membrane plasmique avec un MET, nous pouvons observer la structure de la membrane. Elle est constituée de deux feuillets sombres séparés par un feuillet clair.

Les phospholipides[modifier | modifier le wikicode]

Schéma d'un liposome former par des phospholipides en solution aqueuse.

Les phospholipides sont antipathiques, leurs têtes sont polaires tandis que leurs queues sont apolaires. Cette propriété est essentielle et permet aux phospholipides de s'arranger dans un milieu aqueux en liposome.