Leçons de niveau débutant

Lecture de partitions/Portée et notes

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Portée et notes
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Lecture de partitions
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Les clefs
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Lecture de partitions : Portée et notes
Lecture de partitions/Portée et notes
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
Une portée

La portée[modifier | modifier le wikicode]

La portée se compose de cinq lignes et de quatre interlignes sur lesquelles et dans lesquels s'inscrivent les notes. On considère que la première ligne d'une portée est celle du bas (vision de bas en haut). Néanmoins, une simple réunion de cinq lignes sur lesquelles on inscrit des notes ne forme alors qu'un tas de pigeons sur des lignes électriques ... Afin de comprendre la « langue » inscrite sur ces lignes, il faut un indicateur. Cet indicateur est la clef. Elle se positionne en début de portée et indique au lecteur le langage utilisé.

Ici , nous avons deux portées avec leurs clefs (Sol et Fa).


Les différentes clefs seront abordées dans les chapitres suivants. Les portées peuvent être regroupées par deux (tel que sur l'exemple) ou plus. Cette liaison est indiquée par une accolade. Les portées liées seront alors lues en même temps, par le même musicien ou par des musiciens différents.

La portée débute et se termine par une « barre ». Cette même « barre » sert à délimiter les mesures (voir leçon XXX).

Séparation des mesures

La fin d'un morceau se signifie par une double barre en fin de portée.

Barre de fin

Une fois la portée délimitée et le langage choisi, le musicien complètera cette portée de notes, rythmes et autres symboles qui seront détaillés plus loin.

Les notes[modifier | modifier le wikicode]



Nom des notes[modifier | modifier le wikicode]

  • Dans de nombreux pays (par exemple les pays latins, les Pays-Bas, la Russie, ...) les notes sont désignées par des syllabes : Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si.

La note Do est aussi désignée par Ut (par exemple, clé d'ut ou Messe en ut majeur de Ludwig van Beethoven).


  • Le système anglo-saxon propose des lettres A, B, C, D, E, F, G dans l’ordre suivant : LA, SI, DO, RÉ, MI, FA, SOL,

Ainsi A = LA ; B = SI ; C = DO ; D = RÉ ; E = MI ; F = FA et G = SOL .

En anglais, on ajoute flat après la note pour les bémols (D flat = D♭ (ré♭) , G flat = G♭ (sol♭) , B flat = Bbémol (Sibémol) , ... ).
on ajoute sharp après la note pour les dièses ( F sharp = F♯ (fa♯) , C sharp = C♯ (do♯) , ... ).


  • La notation allemande utilise aussi des lettres mais avec H pour Si et B pour si bémol.
En allemand, on rajoute -s ou -es à la note pour les bémols ( As (la♭) , Des (ré♭) , Ges (sol♭) , Es (mi♭) , ... mais Exception : si♭ = B ).
exemples = Klaviersonate B-Dur (Sonate pour piano en si bémol majeur) de Beethoven et Sinfonie H-Dur (Symphonie en si majeur) de Joseph Haydn.
on rajoute -is à la note pour les dièses ( Fis (fa♯) , Cis (do♯) , ... ).
exemple: Streichquartett Nr. 14 cis-Moll (Quatuor à cordes no 14 en ut dièse mineur) de Beethoven.


Position significative[modifier | modifier le wikicode]

Amoll.png

La portée ci-dessus comporte 8 notes placées soit sur les lignes, soit dans les interlignes (on regarde la position de la partie ronde de la note).

Tenor c.svg

Il se peut que la note soit placée bien en-dessous ou au-dessus de la portée : elle se distingue alors par la ou les barre(s) « rajoutée(s) » qu'elle peut comporter, nommées lignes supplémentaires.

Plus la position d'une note est élevée, plus le son correspondant est aigu. Par exemple, le son de la note placée sur la 2e ligne d'une portée est plus bas que celui de la note placée sur la 3e, et le son de la note placée au deuxième interligne est plus aiguë que celui de la note placée sur la deuxième ligne.

Pour lire les notes, en tout cas pour la clé de Fa et de Sol, il faut se baser justement sur les clefs. L'endroit ou la clef de Sol commence (ligne 2) est justement la ligne de la note "sol". Donc la note "la" sera située entre la deuxième et la troisième ligne, la note "si" sur la troisième ligne et ainsi de suite !

Le sens des tiges est uniquement esthétique.Jusqu'à la troisième ligne (note si) la tige se place à droite vers le haut de la note au delà de cette note - et plus on ira dans l'aigu - on placera la tige à gauche vers le bas