Leçons de niveau 13

Le Père Goriot/L'écriture du Père Goriot

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
L'écriture du Père Goriot
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Le Père Goriot
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Les personnages
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Le Père Goriot : L'écriture du Père Goriot
Le Père Goriot/L'écriture du Père Goriot
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

L'auteur[modifier | modifier le wikicode]

Honoré de Balzac est né en 1799 à Tours. Sa jeunesse ne fut guère brillante et jamais Balzac n'aimera l'école ; il fit cependant des études de droit et de nombreux documents attestent qu’il fréquentait régulièrement l'université de la Sorbonne. Il s'oriente alors vers une carrière littéraire, et devient rapidement admirateur de Walter Scott: ses premières œuvres, des romans historiques essentiellement, sont très inspirées par ses lectures. Le Père Goriot a été écrit par Balzac en 1834, puis certains passages ont été publiés dans la Revue de Paris. Et pour finir, ce roman s'est vendu en librairie à partir de 1835.

Le contexte d'écriture du roman[modifier | modifier le wikicode]

Le Père Goriot fut une œuvre centrale de la Comédie Humaine, de par la maturité de l'écriture de Balzac, mais aussi et surtout par un concept tout à fait nouveau pour l'époque: la liaison des personnages entre les livres. Cette idée, qui germait dans l'esprit de Balzac depuis un certain temps, ne prit place dans son œuvre qu’à partir de ce roman, et dès lors de nombreux autres furent écrits sur ce modèle, notamment la Maison de Nuncingen, les Illusions perdues, Splendeurs et misères des courtisanes, la Femme abandonnée, etc.