Le Magasin des suicides

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Paperback book black gal.svg
Paperback-stack.png
Bibliothèque wikiversitaire
Intitulé : Le Magasin des suicides

Toutes les discussions sur ce sujet doivent avoir lieu sur cette page.
Cet élément de bibliothèque est rattaché au département Littérature francophone.
Le Magasin des suicides
  • Auteur : Jean Teulé
  • Année : 2008
  • Titre : Le Magasin des suicides
  • Éditeur : Pocket
  • Collection : Litterature
  • Pages : 157
  • ISBN : 2266179276


Le magasin des suicides (roman de Jean Teulé)

Intrigue[modifier | modifier le wikicode]

fiche de lecture 1

C'était, un lieu religieux, une église, une chapelle ou même une mosquée, un magasin où l’on vend depuis 10 générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. C'est une petite entreprise familiale qui vit dans la tristesse et l'humeur sombre jusqu'au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable: la joie de vivre, depuis la naissance de leur dernier enfant Alan, il est toujours heureux, souriant.

Le jour des 18 ans de Marilyn, la fille Tuvache, ses parents ont décidé de lui offrir une seringue remplie d'un terrible poison qui va tuer toutes les personnes qu'elle embrassera mais elle n'en meurt pas. Elle est tombée amoureuse de Ernest, le gardien du cimetière, car lui aussi était amoureux mais voulait se suicider donc il s'est décidé d'embrasser Marilyn mais elle a refusé car elle ne voulait pas tuer la personne qu'elle aimait. Jusqu'au jour où Alan a avoué à toute sa famille que lui et Vincent, le fils ainé, avait remplacé le contenu de la seringue par du glucose.

Mon avis: Ce livre est très bien car j'aime bien l'humour noire et décalé et dans ce livre il y a que ça car on sourit, on rit beaucoup en le lisant.

fiche de lecture 2

Depuis la description des méthodes de suicides (de la corde tressée, au bocal de bonbons sur le comptoir de la caisse dont certain sont au cyanure, en passant par les lames de rasoirs pour se trancher les veines, dont certaines sont volontairement rouillée pour ne pas échapper à la septicémie si le client se loupe…) au contexte familiale: le père Mishima Tuvache un professionnel du suicide, la mère Lucrèce une commerçante d'élite, Vincent, le fils ainé, à la dépression aussi tenace que son mal de tête, mais extrêmement créatif dans sa branche, Marilyn, mal dans sa peau d'adolescente différente, jusqu'à qu'elle rencontre l'amour… tous sont déjantés, pros du suicide. Reste Alan, le petit dernier qui voit la vie en rose et du bonheur partout…

- C'est l'histoire de la famille Tuvache, qui n’est pas comme tout le monde car celle-ci n'aime que tout se qui est en rapport avec la mort, et qui celle-ci est propriétaire depuis des générations, d'un magasin mais celui-ci n’est pas comme n’importe quel magasin, on ne le trouverais pas dans n’importe quel coin de rue car dans ce magasin nous pouvons trouver notre bonheur comme des cordes pour se pendre, des sabres pour se tuer, plusieurs sortes de poisons, etc. s'il on souhaite se suicider bien sur !

Mais un jour la mère Tuvache accouche d'un petit garçon nommé Alan, mais ce petit garçon n’est pas comme les autres membres de la famille, il est tout le contraire même, il à la joie de vivre, on peux même dire que c’est la joie incarné ! il devient alors la "honte" de cette famille à cause de sa gentillesse et de son humeur joyeuse. Mais grâce et à cause de lui ce magasin va changer peu à peu...

D'après moi, cette histoire est "drôle" et je la conseillerais à tous ceux qui aime bien l'humour noir. Mon personnage préféré est la fille de la famille, Marylin Tuvache, car cette fille me fait penser à l'une de mes amie car elle lui ressemble beaucoup mentalement c'est-à-dire qu'elle dit souvent comme elle "je suis moche", etc. et je conseille le film aussi car j’ai vu la bande-annonce et cette histoire en film à l'air d’être pas mal !

fiche de lecture 3

La famille Tuvache s'occupe d'un magasin, un magasin pas comme les autres, ils y vendent toutes sortes d'objets permettant de se suicider ; tel que des poisons ou encore des cordes...

Un beau jour, une bonne femme qui passait pour acheter une bricole, fit remarquer que leur dernier souriait ce que la mère prit très mal. Pour elle un Tuvache ne doit pas sourire, un Tuvache doit être triste, désespéré, vivre dans le malheur etc.. Au bout du compte toute la famille Tuvache va sortir de tout ce noir.

Ce livre est rempli d'humour noir, comme dit au-dessus.

fiche de lecture 4

C'est l'histoire des Tuvache propriétaire d'un magasin proposant des produits divers pour se suicider ( poison, corde, lame de rasoir, parpaing ...) cela fait plus de 10 générations que cette famille a ce magasin qui était au paravent un lieu religieux. Les Tuvache ont trois enfants mais le dernier (Alan), est contraire au reste de la famille, il a la joie de vivre et cela les agace profondément; sa venu au monde n'était pas désiré ses parents ont utilisé un préservatif percé pour avoir le VIH et mourir mais cela n'a pas marché. Lorsque les clients entrent ils les font déprimer encore plus car il dit au revoir à la place de leur souhaiter une bonne mort. Un jour, ses parents l'envoient dans une école de kamikaze à Monaco mais il s'est fait viré après avoir causé la mort de l'instructeur mais sa bonne humeur a permis à sa sœur à avoir confiance en elle, à se trouver belle et à trouver l'amour avec Ernest.

Marilyn est l'attraction du rayon frais car soit disant ses bisous sont tueurs Death Kiss mais ses frères ont remplacé la seringue où il y avait le poison. Vincent son frère anorexique est guéri car la bonne humeur de son frère touche toute la famille.

Tout au long de l'histoire des clients défilent, mais ils ont tous des profils différents. Lorsque le père Tuvache souffre d'une dépression le magasin des suicides devient joyeux et les clients y vont pour retrouvé la joie de vivre.

J’ai bien aimé cette histoire et ce livre est prenant, de plus, il est facile à lire et rapide; je pense que je lirais d'autres histoires du même auteur.

Personnages[modifier | modifier le wikicode]

fiche de lecture 5

-Les parents; Lucrèce et Mishima Tuvache. Ils tiennent le magasin des suicides et font tout pour vendre leurs produits. Ils sont exaspérés par le comportement positif de leur plus jeune fils.

-Le plus jeune des enfants, Alan est à l'opposé du reste de sa famille car il est toujours heureux et souriant. Il trouve toujours le côté positif même dans les pires situations. Il essaie aussi de changer la façon de penser de sa famille et même des personnes voulant se suicider.

-le fils aîné, Vincent est dépressif et se coupe entièrement du monde extérieur. C'est lui qui invente la plupart des produits qui sont vendus dans le magasin de ses parents.

-La fille, Marilyn est une adolescente de 17 ans qui est complexée et mal dans sa peau.

-Ernest est le gardien du cimetière. Ce personnage n'arrive que vers la fin de l'histoire mais il va quand même jouer un rôle important dans celle-ci.

Il y a beaucoup de personnages, entre la famille Tuvache qui garde le magasin, ceux qui veulent se suicider et j'en passe.

La personne la plus embarrassante, celle qui fait tout changer, qui essaye de donner de la joie de vivre à toute la famille ainsi qu'aux clients du magasin c’est le petit de la famille, Alan, que les parents ont eu par erreur (en essayant un préservatif percé de leur magasin).

fiche de lecture 6

Les parents, Lucrèce et Mishima, propriétaire du magasin, fabriquent des produits et achètent des produits pour les mettre dans leur magasin. Ils font tout pour vendre leurs produits.

La fille, Marilyn est une personne complexé par son corps, par sa tête, elle se trouve très moche.

le fils ainé, Vincent, est le fils prodige de cette famille parce qu' il invente et construit des maquettes de parc d'attraction pour les personnes qui veulent se tuer. Il est dépressif.

Le gardien du cimetière, Ernest arrive à la fin du récit, il tombe amoureux de Marilyn, et elle aussi. Grâce à lui Marilyn ne se sentait plus moche, elle est heureuse.

Tout d’abord, il y a le personnage principal qui apparaît déjà tout au début: Alan Tuvache. Cet enfant est tout simplement tout l'inverse de sa famille, c'est-à-dire macabre et malheureuse. Alan, lui, est heureux et a un optimisme incroyablement développé: il regarde toujours la vie du bon côté. J’aime bien ce personnage car il me ressemble un peu, et j'aime les personnages qui sont heureux et qui aiment la vie.

fiche de lecture 7

Viennent ensuite ses parents.

  • Lucrèce Tuvache, la mère, est une personne malheureuse et pessimiste mais suite à l'amour qu'elle a envers Alan, elle va très vite devenir heureuse et pleine d’ambition et d'amour.

J’ai apprécié ce personnage car cette mère va privilégier son amour pour son enfant, à sa vie monotone et triste, ce qui va lui permettre de changer.

  • Mishima Tuvache, le père, est le descendant direct de la boutique et donc le dernier à basculer de l'autre coté (la joie de vivre). Suite à la transformation de leur magasin en crêperie, il voulut mettre fin à sa vie, mais sa famille l'en a empêcher.

Je n'ai pas trop aimé ce personnage car je l'ai trouvé trop triste et pessimiste. Il ne veut pas changer alors que sa famille entière l'a fait. Il est fier et obstiné.

Il y a aussi la fille, Marilyn Tuvache, qui se trouve moche et qui est dépressive au début, mais grâce au cadeau d'Alan, qui est un foulard, elle redécouvre son corps, et suite à ça, elle se sent bien dans sa peau et optimiste.

J’ai bien aimé cette fille car c’est la première à changer suite au cadeau de Alan et puis je suis content qu'elle sorte avec Ernest, elle qui au début de l'histoire était dépressive et malheureuse...

Son frère, Vincent Tuvache, est un garçon dépressif et l’aîné de la famille. C'est aussi un artiste qui a un éternel mal de tête et qui ne mange rien. Mais grâce à Alan, il est obsédé par les crêpes.

Je trouve ce garçon assez difficile à cerner. Tantôt il a mal à la tête, tantôt plus... Mais je l'apprécie car il a changé. Et puis je le comprend quand il est obsédé par les crêpes car je le suis aussi, mais pas à ce point...

Il y a enfin Ernest, qui apparaît un peu plus tard dans l'histoire, et qui est amoureux de Marilyn. C'est un garçon discret...

Je n'ai pas d'avis particulier à son sujet car c’est un personnage qui arrive assez tard dans l'histoire. Mais je suis néanmoins content de son unions avec Marilyn et il a l'air fort sympathique...

Il faut aussi remarquer que dans la famille Tuvache, tous les personnages ont des noms de suicidés célèbres.

fiche de lecture 8

Le personnage principal est Alan Tuvache, le cadet des enfants Tuvache, il voit tout positivement, il n'est jamais négatif, c’est le contraire de ses parents et de son frère et de sa sœur et cela les agace.

J’aime ce personnage car il rend ses parents dépressif.

Les autres personnages importants sont :

- Mishima Tuvache qui est le père de Alan et propriétaire du magasin des suicides qui se transmet de génération en génération dans sa famille.

-Lucrèce Tuvache l'épouse de Mishima et qui est déprimé de l'état d'esprit de son fils et qui aurait préféré ne jamais l'avoir.

-Marilyn Tuvache qui est la fille de Mishima et de Lucrèce elle se trouve moche elle pense qu'elle ne plaira jamais à un homme.

-Vincent Tuvache est le frère de Alan et de Marilyn il est anorexique.

-Ernest est le gardien du cimetière il est amoureux de Marilyn qui lui redonne gout à la vie lors d'une visite au magasin pour se suicider.

Toute la famille voit les choses du mauvais coté et ils vendent des choses pour tuer les gens mais eux ne se tuent pas car après personne ne pourrait tenir le magasin.