Leçons de niveau 14

Langage C++/Boucles & Structures Conditionnelles

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Boucles & Structures Conditionnelles
Icône de la faculté
Chapitre no 7
Leçon : Langage C++
Chap. préc. :Constantes et Variables
Chap. suiv. :Méthodes
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Langage C++ : Boucles & Structures Conditionnelles
Langage C++/Boucles & Structures Conditionnelles
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Boucles & Structures Conditionnelles[modifier | modifier le wikicode]

En C++ on a très fréquemment besoin de contrôler les chemins d'exécutions, ce afin de réagir à certaines conditions ou pour répéter plusieurs fois un même morceau de code.

Structures conditionnelles[modifier | modifier le wikicode]

Les structures conditionnelles servent à effectuer des vérifications avant d'exécuter du code spécifique à la condition.

IF, ELSE[modifier | modifier le wikicode]

Il faut se représenter l'instruction "if" comme un test logique binaire : "si cela est vrai, alors je fais ceci, sinon, je fais cela."


Où <Conditions> sont les conditions à remplir pour que le bloc de <ActionsSiConditionsVrai> de la clause "if"(Si) soit exécuté, et fausses pour que <ActionsSiConditionsFausses> de la clause "else" (Sinon) soit exécuté. Il est à noter que la clause "else" est facultative.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Le fait d'écrire true == vBascule n’est pas une erreur de conception :

  • Cela améliore la lisibilité du test.
  • Cela permet d'assurer le plantage à la compilation du test si on fait l'erreur de ne mettre qu'un seul égal =.
  • Cela permet de signaler aux développeur qui reliront le code que l’on veut bien la valeur true (dans le cas contraire on aurait mis false)
Panneau d’avertissement Attention: Il est dangereux et très fortement déconseillé d'enlever les accolades des clauses "if" et "else". Tout comme d’utiliser l'implémentation "else if" pour imbriquer des tests conditionnels.
Panneau d’avertissement Attention:Exemples à ne pas faire :
Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Ceci est à prohiber pour 3 raisons :

  1. D'abord, c’est débile "a = b" et "a = 5" auraient été mieux placés dans les premiers "if"
  2. Ensuite, c’est illisible et seul un initié sait comment va être exécuté "FaitAutreChose"
  3. Enfin, c’est dangereux car on ne voit pas l'organisation des chemins d'exécutions.
Panneau d’avertissement Attention: Quant au groupement "else if" cela revient à faire :
Début de l'exemple
Fin de l'exemple

soit :

Début de l'exemple
Fin de l'exemple

et donc :

Début de l'exemple
Fin de l'exemple

Ce qui est plus lisible.


Le code de l'exemple à ne pas faire avec les accolades donnerait :

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Ce qui permet tout de suite de voir que "FaitAutreChose" ne fait pas partie des tests. En effet sans accolades les clauses "if" et "else" n'exécutent que l'instruction située juste derrière elles. De plus on voit les chemins de codes et les optimisations possibles.

Voici donc le même code optimisé

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


On peut voir ici que le nouveau code fait non seulement la même chose que le code original mais en plus on effectue un test de moins grâce à l'optimisation.

Malheureusement il existe encore beaucoup de code industriel écrit de manière compacte (sans accolades) et possédant des "else if" imbriqués.

SWITCH, CASE, DEFAULT[modifier | modifier le wikicode]

Il faut se représenter l'instruction "switch" comme un test logique multi-états : "Selon la variable, si elle est à telle valeur alors faire ceci, si elle est à telle autre valeur faire cela, si elle est à encore une autre valeur faire autre chose, ..., sinon : faire le traitement par défaut.".

Panneau d’avertissement Attention: Cette structure de test conditionnel ne permet de tester que des valeurs entières ou des chars, pas des chaines ni des flottants !



Où <Variable> est la variable à tester <Valeur1> à <ValeurN> sont les différentes valeurs que <Variable> peut prendre et qui nécessitent un traitement particulier, <ActionsSiValeur1> à <ActionsSiValeurN> sont les différents traitements pour chaque valeur nécessitant leur propre traitement, <ActionsSiValeur3Ou4> est un cas où plusieurs valeurs (ici <Valeur3> et <Valeur4>) nécessitent le même traitement (remarquez l'absence de break; entre les deux cas, autrement obligatoire), <TraitementParDéfaut> signalé par la clause default est le traitement réservé à toute autre valeur que celles renseignées par les clauses case. Il est à noter que la clause default n’est pas obligatoire. Par contre il est impératif de mettre une clause break après chaque clause case suivie de code.

Dans un souci d'optimisation de code et de compréhension les valeurs renseignées dans les clauses case doivent décrire les cas uniques nécessitant des traitements personnalisés. La clause default traitant tous les autres cas.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Panneau d’avertissement Attention: Il est fortement conseillé de mettre entre accolades les traitements des clauses case, en particulier si les traitements en question sont longs ou utilisent des boucles ou des structures conditionnelles.

Boucles[modifier | modifier le wikicode]

En C++ on peut demander à un programme de répéter plusieurs fois l'exécution du même code. Cela s’appelle itérer le code, ou plus simplement faire une boucle.

Boucles FOR[modifier | modifier le wikicode]

La boucle "for" est une itération bornée elle est généralement associée à une variable de contrôle et à une condition afin de ne pas exécuter le code indéfiniment. En pratique, on ne l'utilise que si l’on sait ou s'il y a moyen de savoir combien de fois on doit itérer.


Où <Initialisation> est la séquence d'initialisation de la boucle qui est en général utilisée pour initialiser le compteur de contrôle, <Condition> est la condition à réaliser pour que la boucle for continue d'itérer le code <ItérationCode>, et <ItérationContrôle> est la séquence d'itération du contrôle de la boucle.


Concrètement :

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


La boucle "for" est à traduire littéralement par : "pour". Par analogie avec d'autres langages comme le Pascal on peut la comprendre ainsi : "Pour, De, À, Faire, Puis", soit en ce qui concerne notre exemple :

"Pour" l'entier 'vIndex', "De" la valeur '0', "À" la valeur 'vLimite', "Faire" : 'std:cout << (vIndex + 1) << " / " << vLimite;' "Puis" 'vIndex++'.

Panneau d’avertissement Attention: Il est à noter que si la condition est fausse à l'entrée de la boucle (ex: 1 < 0) alors la boucle n'effectue aucune itération. De même si la condition est toujours vraie (ex: 0 > 1) alors on ne sort jamais de la boucle. Ces deux comportements sont la plupart du temps les conséquences d'erreurs de conception.

Boucles WHILE[modifier | modifier le wikicode]

La boucle "while" est une forme d'itération non bornée qui permet de répéter un code tant qu'une condition est vraie. La plupart du temps cette boucle est utilisée si l’on ne connait pas l'état initial de la variable qui est utilisée dans la condition, ou que l’on ne connait pas et que l’on ne peut pas calculer le nombre d'itérations nécessaire pour que la variable atteigne son état final.


Où <Condition> est la condition pour que la boucle fasse une nouvelle itération et <ItérationCode> le code à itérer.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Boucles DO WHILE[modifier | modifier le wikicode]

La différence entre une boucle while et une boucle do while est que dans la boucle "do while" le code inclus dans la boucle est exécuté au moins une fois.


Voici un exemple d'implémentation qui montre que les instructions de la boucle "do while" sont bien executé au moins 1 fois.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple