Leçons de niveau 11

La poésie du XIXe au XXe siècle : du romantisme au surréalisme/Annexe/Qu'est-ce qu'un poème en prose ?

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Qu'est-ce qu'un poème en prose ?
Image logo représentative de la faculté
Annexe 4
Leçon : La poésie du XIXe au XXe siècle : du romantisme au surréalisme

Annexe de niveau 11.

Précédent :Le surréalisme
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Annexe : Qu'est-ce qu'un poème en prose ?
La poésie du XIXe au XXe siècle : du romantisme au surréalisme/Annexe/Qu'est-ce qu'un poème en prose ?
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.




Expression paradoxale puisqu’elle réunit deux termes qui s’opposent (sorte d’oxymore) : la poésie repose sur l’idée de contrainte (vers, rythme, rime), tandis que la prose repose sur l’idée de liberté.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

  • Jusqu’au XIXe siècle, la poésie se distingue nettement de la prose : tout texte poétique est versifié et comporte des rimes.
  • Mais avec le Romantisme apparaît une volonté de liberté par rapport à la tradition classique qui donne naissance à un genre nouveau : le poème en prose.

En 1842, Aloysus Bertrand publie le premier recueil de poèmes en prose : Gaspard de la nuit.

  • Ces poèmes nouveaux influencent rapidement des poètes comme Baudelaire (Le Spleen de Paris) et Rimbaud (Illuminations).
  • Certains poètes du XXe siècle adoptent ce genre (ex : Char, Ponge…)

Caractéristiques[modifier | modifier le wikicode]

  • Ni vers, ni rimes.
  • Texte assez court qui se suffit à lui-même et qui, souvent, porte un titre.
  • Présentation en un ou plusieurs paragraphes souvent séparés par des blancs.
  • Texte qui présente une unité de sens ou de thème ; chaque partie est une sorte de variation sur un même thème ; texte qui ne se lit non pas comme une histoire, mais plutôt comme un tableau que l’on peut parcourir en tout sens.
  • Jeu de sonorités nombreux : assonances, allitérations, échos sonores, répétitions de phrases comme un refrain, retour des mêmes mots ou expressions (anaphores).
  • Importance accordée aux images (comparaisons, métaphores) : ces images donnent une cohésion au poème en prose ; dispersées dans tout le poème, elles en assurent l’unité thématique et poétique.
  • Jeu sur le rythme des phrases : rythmes binaires, ternaires, énumérations ou gradations, ruptures grammaticales…

Thèmes[modifier | modifier le wikicode]

  • Pas de thème réservé, peut s’adapter à tous les domaines
  • Pour Baudelaire, c’est un mode d’expression privilégié pour traduire ce qui relève du rêve et de l’inconscient.