Leçons de niveau 11

La classification périodique des éléments/Exercices/Quelques éléments d'histoire à propos de la classification périodique

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Quelques éléments d'histoire à propos de la classification périodique
Image logo représentative de la faculté
Exercices no1
Leçon : La classification périodique des éléments

Exercices de niveau 11.

Exo suiv. :Identification d'entités chimiques dans l'atmosphère du Soleil
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Exercice : Quelques éléments d'histoire à propos de la classification périodique
La classification périodique des éléments/Exercices/Quelques éléments d'histoire à propos de la classification périodique
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.




Avant 1700, on avait isolé seulement 12 corps simples et plus de 60 en 1850. On a alors cherché un classement permettant de regrouper les éléments ayant des propriétés analogues. Dès que l'on a su mesurer la masse de l'atome, on a cherché à relier ses propriétés chimiques à cette masse atomique. En fait, on s'est vite aperçu que des éléments de masse atomique voisine n'ont souvent pas de ressemblance chimique. En 1862, le français Chancourtois disposait les éléments dans l'ordre des masses atomiques croissantes le long d'une hélice tracée sur un cylindre de façon à placer sur une même verticale les corps ayant des propriétés analogues. Puis, en 1864, Newlands, en Angleterre, observait que, dans la disposition des éléments proposée par Chancourtois, les éléments placés l'un en face de l'autre étaient séparés par 8 intervalles. Il énonça alors la règle des octaves qui alles. Il enonça alors la regle des octaves qui n'était malheureusement valable que pour une petite partie de la liste des éléments.

C'est enfin en 1869, que le russe Dimitri Ivanovitch Mendeleïev (1834-1907) résolut le problème de la classification périodique des éléments. Il publia en 1871 une première table qui contenait les 63 éléments connus à l'époque. Cette table de Mendeleïev comporte 8 colonnes de 12 lignes. Les éléments placés sur une même colonne ont des propriétés analogues. Pour faire cadrer sa classification avec sa théorie, Mendeleïev a dû laisser des cases vides. Ainsi, il prévoyait l'existence d'un « ékabore » (sous le bore) et d'un « ekaaluminium » (sous l'aluminium) et précisait leurs propriétés physico-chimiques; or, « l'ékaaluminium » fut découvert en 1875 par Lecoq de Boisbaudran et appelé gallium, l'« ekabore » en 1879 par Nilson et appelé scandium. Depuis, bon nombre d'autres éléments prévus par Mendeleïev ont été découverts. En 1913, l'étude des rayons X émis par les atomes conduisit à la définition du numéro atomique Z d'un élément qui remplaça, comme critère de classement, la masse atomique.

  1. À partir de quelle époque a-t-on commencé à réfléchir à une classification ? Pourquoi ?
  2. Quel est l'idée commune aux différents classements dont il est question dans ce texte ?
  3. Pourquoi Mendéleïev n'a-t-il pas classé directement les éléments par numéro atomique croissant ?
  4. Qu'est-ce qui a fait la différence et le succès de sa classification par rapport aux autres ?