L'avantage à la science - Commentaire n°1

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Image logo représentatif de la faculté

L'avantage à la science - Commentaire n°1 est une ébauche concernant la Wikiversité. Vous pouvez aider le projet Wikiversité en l'améliorant.


Texte[modifier | modifier le wikicode]

Entre deux bourgeois d'une Ville
S'émut jadis un différend :
L'un était pauvre, mais habile ;
L'autre riche, mais ignorant.
Celui-ci sur son concurrent
Voulait emporter l'avantage,
Prétendait que tout homme sage
Était tenu de l'honorer.
C'était un homme sot ; car pourquoi révérer
Des biens dépourvus de mérite ?
La raison m'en semble petite.
« Mon ami, disait-il souvent
Au savant,
Vous vous croyez considérable ;
Mais dites-moi, tenez-vous table ?
Que sert à vos pareils de lire incessamment ?
Ils sont toujours logés à la troisième chambre,
Vêtus au mois de juin comme au mois de décembre,
Ayant pour tout laquais leur ombre seulement.
La république a bien affaire
De gens qui ne dépensent rien !
Je ne sais d'homme nécessaire
Que celui dont le luxe épand beaucoup de bien.
Nous en usons, Dieu sait ! notre plaisir occupe
L'artisan, le vendeur, celui qui fait la jupe,
Et celle qui la porte, et vous, qui dédiez
À Messieurs les gens de finance
De méchants livres bien payés. »
Ces mots remplis d'impertinence
Eurent le sort qu'ils méritaient.
L'homme lettré se tut, il avait trop à dire.
La guerre le vengea bien mieux qu'une satire.
Mars détruisit le lieu que nos gens habitaient :
L'un et l'autre quitta sa ville.
L'ignorant resta sans asile:
Il reçut partout des mépris ;
L'autre reçut partout quelque faveur nouvelle.
Cela décida leur querelle.
Laissez dire les sots: le savoir a son prix.

Étude linéaire[modifier | modifier le wikicode]

I - Mise en place de l’intrigue : une querelle entre 2 personnages
Entre deux bourgeois d'une Ville
  • majuscule à « Ville »
  • paradoxe
  • rime suffisantes en « ile »

marquage de l'opposition entre les 2 personnages
lieu initial important

S'émut jadis un différend.
  • vocabulaire de la confrontation
  • utilisation du passé simple

opposition des personnages
vivacité du récit

L'un était pauvre, mais habile,
L’autre riche, mais ignorant.
  • parallélisme
  • 2 antithèses

comparaison des personnages en fonction de leur profil social
opposition

Celui-ci sur son concurrent
Voulait emporter l'avantage.
  • champ lexical de la compétition
le riche veut dominer le pauvre
Prétendait que tout homme sage
  • modalisateur d'opinion
  • rimes suffisantes

la sagesse domine la richesse
le fabuliste prend ses distances sur l'homme riche

Était tenu de l'honorer.
  • modalisateur d'obligation

la sagesse doit s'incliner face à la richesse
prétention du riche

C'était un sot
  • utilisation de l'imparfait
  • vocabulaire péjoratif
description du riche
Car pourquoi révérer
Des biens dépourvus de mérite ?
  • question rhétorique
  • périphrase péjorative
  • assonance en [é]
le fabuliste pousse le lecteur à s'interroger sur la valeur de l'argent
La raison m'en semble petite.
  • intervention du fabuliste
  • utilisation du présent
émet son opinion

Dans un récit vif et rapide, le fabuliste donne son avis sur la querelle qui oppose les personnages et condamne immédiatement le riche dont il nous fait entendre les propos méprisants.

II - Un discours provocateur
«
  • guillemets
discours direct
Mon ami, disait-il souvent
  • ironie
  • indication temporelle
l'hypocrisie et la prétention du riche est sans cesse mise en avant
Au savant,
  • trisyllabe
mise en valeur du savoir
Mais, dites-moi, tenez-vous table ?
  • verbe d'opinion

le riche prétend que le pauvre se surestime
jugement dépréciatif

Mais, dites-moi, tenez-vous table ?
  • question rhétorique
  • proposition incise

le pauvre est incapable d'avoir une vie sociale
le riche est orgueilleux

Que sert à vos pareils de lire incessamment ?
  • hyperbole
  • question rhétorique
  • adjectif possessif
  • généralisation
le riche se moque des pauvres
Ils sont toujours logés à la troisième chambre
  • indication temporelle
  • indication chiffrée
le riche fait preuve de mépris envers l'érudit
Vêtus au mois de Juin comme au mois de décembre
  • comparaison

les hommes n’ont pas les moyens de s’habiller
refus d’ostentation

Ayant pour tout Laquais leur ombre seulement
  • métaphore de l'insignifiance
mépris pour la pauvreté, la misère, le dénuement
La République a bien affaire
De gens qui ne dépensent rien !
  • négation / ironie
  • argument de valeur
  • phrase exclamative

inutilité sociale agacement du riche

Je ne sais d'homme nécessaire
Que celui dont le luxe épand beaucoup de bien.
  • négation restrictive
  • argument d'expérience
  • adverbes
  • rime et antithèse
utilité des riches dans la société
Nous en usons, Dieu sait :
  • référence à la religion
  • argument d'autorité
  • pronom personnel (1ère personne du pluriel)

soutien de la religion
généralisation

Notre plaisir occupe
L’artisan, le vendeur, celui qui fait la jupe,
Et celle qui la porte, et vous,
  • énumération
  • adjectif possessif
  • enjambement

les riches sont des moteurs sociaux
indispensables pour la société

Qui dédiez
  • diérèse
mépris pour ce parasite
À Messieurs les gens de Finance
De méchants livres bien payés. »
  • vocabulaire péjoratif
agacement à l'égard de cet usurpateur

Le discours du bourgeois témoigne de son acharnement envers l'érudit dont le travail intellectuel n’a aucune valeur, aucune utilité.

III - La raison prend le dessus à travers le triomphe de l’intelligence
Ces mots remplis d'impertinence
Eurent le sort qu'ils méritaient.
  • passé simple
  • vocabulaire péjoratif

retour au récit
le fabuliste donne d'emblée son avis (critique)

L'homme lettré se tut, il avait trop à dire.
  • antithèse
  • 2 hémistiches
sagesse d'ignorer les paroles acerbes du riche
La guerre le vengea bien mieux qu'une satire.
Mars détruisit le lieu que nos gens habitaient.
  • rimes suffisantes
  • comparaison
  • antonomase (métonymie)
  • conjonction de coordination
  • champ lexical de la guerre
accentue la violence, l'effet de destruction
L'un et l'autre quitta sa ville.
  • conjonction de coordination
  • adjectif possessif

ils sont sur le même plan
asile commun

L'ignorant resta sans asile ;
il reçut partout des mépris ;
L’autre reçut partout quelque faveur nouvelle.
  • répétition
  • antithèse
retournement de situation
Cela décida leur querelle.
  • paradoxe (guerre qui tranche)
  • allitération en [l]
situation finale
Laissez dire les sots ; le savoir a son prix.
  • allitération en [s]
  • impératif
morale explicite

La richesse matérielle ne vaut pas la richesse intellectuelle. Face à un revers de fortune, la science est un bien inaliénable.