Leçons de niveau intermédiaire

Jeux de cartes d’Italie/Scopa

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Scopa
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Jeux de cartes d’Italie
Chap. préc. :Briscola
Chap. suiv. :Sommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Jeux de cartes d’Italie : Scopa
Jeux de cartes d’Italie/Scopa
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La scopa (en italien: le balai) est un jeu de cartes italien joué avec un jeu de cartes italiennes de 40 cartes.
Si on n'a pas ces cartes italiennes, on peut jouer avec un jeu classique de 52 cartes en retirant les 8 , 9 et 10.


Le jeu consiste

- à ramasser le maximum de cartes ( 1 point ),
- à ramasser le maximum de deniers ( ou carreaux ) ( 1 point ),
- à ramasser le maximum de grosses cartes (7 , 6 ...) pour avoir la « Primiera » ( 1 point ),
- à ramasser le 7 de deniers ( ou carreau ) ( il sette bello ) ( 1 point ),
- à faire des scope (1 point par scopa) i.e. quand il ne reste plus de cartes sur la table.

On joue souvent à deux joueurs, ou à deux équipes de deux joueurs, mais on peut aussi jouer à trois, quatre ou six joueurs indépendants.

Début de partie pour un jeu de scopa à 2 joueurs

Comment jouer[modifier | modifier le wikicode]

  • On distribue trois cartes à chaque joueur puis on retourne quatre cartes sur la table.
  • Le joueur peut
- soit déposer une carte sur la table,
- soit ramasser des cartes
il ramasse 1 carte si la carte du joueur a la même valeur faciale que la carte qu'il souhaite prendre.
il ramasse 2 cartes si la somme de leurs valeurs vaut la carte du joueur.
  • Une scopa est accordée si un joueur prend toutes les cartes sur la table ( 1 ou 2 cartes ).
  • Il est interdit de déposer une carte qui permet de ramasser.
  • Quand on pose une carte qui peut à la fois prendre une seule carte ou bien une combinaison de 2 cartes, on doit prendre une seule carte.
  • Quand tous les joueurs ont joué leurs trois cartes, on distribue à nouveau trois cartes à chacun et on recommence le jeu.
  • À la fin de la partie, le dernier joueur à avoir ramassé prend les cartes qui restent sur la table.
  • Le donneur ne peut pas faire scopa à la fin, même si la carte ou la somme des cartes qui restent sur la table peuvent lui permettre.

.

  • Il faut prendre garde de ne pas laisser au joueur suivant la possibilité de faire une scopa. Pour cela, il faut éviter, autant que possible, de laisser sur la table des cartes d'une valeur totale inférieure ou égale à 10.
  • À la distribution, si parmi les 4 cartes retournées, il y a trois rois, alors personne ne pourrait faire « scopa » (balai) et on recommence la donne.

Les points[modifier | modifier le wikicode]

On calcule les points de chaque joueur ou équipe.

Les points sont attribués à la fin de chaque manche. Il y a 4 points par manche qui sont répartis respectivement :

- pour le joueur qui a le plus de cartes ;
- pour le joueur qui a le plus grand nombre de deniers ;
- pour le joueur qui a le 7 de deniers (il settebello : le beau sept) ;
- pour le joueur qui a les meilleures cartes de chaque couleur (la primiera, voir ci après).

Pour déterminer qui a la primiera, chaque joueur sélectionne la meilleure carte qu'il a dans chaque couleur suivant l'ordre ci-dessous. On fait ensuite la somme des valeurs de ces quatre cartes :

7 : vingt et un points ;
6 : dix-huit points ;
as : seize points ;
5 : quinze points ;
4 : quatorze points ;
3 : treize points ;
2 : douze points ;
roi, cavalier et valet: dix points.

Par exemple, avec le 7 de coupes, les 6 de bâtons et de deniers et l'as d'épées, on marque (21 + 18 + 18 + 16) = 73 points. Celui qui a le plus de points pour les meilleures cartes marque 1 point.

  • en cas d'égalité, on ne marque pas de point.

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

En fonction des régions, des provinces, voire des villages, les règles du jeu et le décompte des points varient. Il existe donc de nombreuses variantes à la scopa dont la plus connue est le jeu du scopone.

Exemples[modifier | modifier le wikicode]

  • Un joueur a le 2 de deniers, le 5 d'épées et le 7 de bâtons. Sur la table, il y a l'as de deniers, le 5 de coupes et le 6 d'épées. Le joueur a alors le choix de :
déposer le 2 de deniers ;
prendre le 5 de coupes avec le 5 d'épées ;
ou prendre l'as de deniers et le 6 d'épées avec le 7 de bâtons.
  • S'il reste un 2 et un 4 sur la table et qu'un joueur les prend avec un 6, il gagne une scopa.