Leçons de niveau débutant

Jeux d'esprits/Calembours, trompe-oreilles et contrepèteries

Une page de Wikiversité, la communauté pédagogique libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Calembours, trompe-oreilles et contrepèteries
Icône de la faculté
Chapitre no 8
Leçon : Jeux d'esprits
Chap. préc. :Mots croisés
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Jeux d'esprits : Calembours, trompe-oreilles et contrepèteries
Jeux d'esprits/Calembours, trompe-oreilles et contrepèteries
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Calembour[modifier | modifier le wikicode]

Le calembour est un jeu d'esprit où on utilise des mots pris à double sens.


Que fait Johnny le midi ? - l'idole déjeune !
Les bricoleurs du Dimanche en ont marre tôt !


Le calembour peut aussi se faire avec un mot ayant une prononciation voisine mais un sens différent :

Bière qui coule n’amasse pas mousse. (Victor Hugo)

Trompe-oreille[modifier | modifier le wikicode]

Un trompe-oreille ou un trompe-oreilles est une phrase difficile à comprendre, souvent formée de monosyllabes.

vos laitues naissent-elles ?
oui, mes laitues naissent,
et mes navets lèvent.

Si on dit vite le texte, alors on donne l’impression de s'exprimer dans une langue étrangère.

Parfois, le texte est incompréhensible :

« Si six scies scient six cyprès, six cent six scies scient six cent six cyprès. »

Parfois, le sens du texte peut être compris de différentes façons :

« L'eusses-tu cru, ma femme à manger m'apporte ? »
« Lustucru, ma femme a mangé ma porte ? »

Contrepèterie[modifier | modifier le wikicode]

La contrepèterie ou contrepet est un jeu de mots consistant à permuter certains phonèmes ou syllabes d'une phrase afin d'en obtenir une nouvelle.

« J'agace les roussettes avec mes bouts de pain. » ⇒ J'agace les roupettes avec mes bouts de sein.
« Le vaincu de son cœur. » ⇒ Le vainqueur de son cul.

Le Canard enchaîné est célèbre pour ses contrepèteries dans Sur l'Album de la Comtesse.