Leçons de niveau 14

Introduction aux bases de données avec ACCESS/Administration

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Administration
Icône de la faculté
Chapitre no 5
Leçon : Introduction aux bases de données avec ACCESS
Chap. préc. :Les formulaires et les contrôles
Chap. suiv. :Sommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction aux bases de données avec ACCESS : Administration
Introduction aux bases de données avec ACCESS/Administration
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Sauvegarde et restauration[modifier | modifier le wikicode]

Une fois la base créée, les données saisies dans celle-ci sont automatiquement sauvegardées. La commande enregistrer sauvegarde tous les objets en cours (tables, formulaires, ...). La commande enregistrer sous enregistre la base sous un nouveau nom, par exemple "copie de sauvegarde". Tout fichier de sauvegarde ACCESS est utilisable comme une base de données normale.

Compactage[modifier | modifier le wikicode]

Principe : au fur et à mesure du développement de votre base, ACCESS laisse des trous dans votre base de données. Par exemple, lorsque vous créez une table, ACCESS augmente le volume de la base pour accueillir celle-ci. Cependant, si vous supprimez cette même table par la suite, ACCESS conserve cette place disque. Ainsi, le fichier de la base de données peut s'alourdir au fur et à mesure que vous ajoutez puis supprimez des objets (tables, requêtes, formulaires, ...). Le fait de compacter la base de données, permet de se débarrasser immédiatement des espaces vides et ainsi de réduire la taille globale de la base.

Panneau d’avertissement Par expérience, il est vivement conseillé de faire une copie de la base avant de la compacter, en effet, le compactage peut entraîner quelques surprises de type destruction de la base !

Sécurité des données[modifier | modifier le wikicode]

  • Mot de passe global : ACCESS permet de définir un accès par mot de passe à une base de données
  • Mot de passe au niveau utilisateur : ACCESS permet de définir qui a accès à quoi pour une base précise. Certains utilisateurs ne peuvent avoir accès qu’à certaines données et pas d'autres. Chaque utilisateur ou groupe d'utilisateur est ainsi répertorié et son droit d'accès défini, par exemple :
    • un utilisateur comptable ne pouvant que lire les données
    • un utilisateur technicien ne pouvant pas modifier la structure ni administrer la base

Sécurité des programmes[modifier | modifier le wikicode]

  • Mot de passe global : ACCESS permet de définir un accès par mot de passe à une base de données
  • Fichier MDE : une fois l’application terminée et testée, ACCESS permet de générer un fichier au format MDE permettant de ne générer que l’application sans les programmes sources.
Panneau d’avertissement Une fois le fichier MDE créé, il est impossible de faire machine arrière en cas de bug du programme, il est donc nécessaire de conserver une copie de la base en cas de problème.