Leçons de niveau novice

Introduction au finnois/Grammaire

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Phonologie
Icône de la faculté
Chapitre no 5
Leçon : Introduction au finnois
Chap. préc. :Syntaxe
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction au finnois : Phonologie
Introduction au finnois/Grammaire
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.


Tout d'abord, si vous ne savez pas lire le finnois, il peut être bon de vous attarder sur la leçon concernant l'alphabet finnois.

Une phonologie simple[modifier | modifier le wikicode]

La phonologie du finnois a pour réputation d'être assez simple. En effet, on retrouve en finnois peu de sons rares et la prononciation est donc une partie assez simple de son apprentissage. Les sons posant les plus grands problèmes aux apprenants francophones sont souvent :

  • A,a (API : /ɑ/), semblable au â du français ancien, soit un a tirant un peu plus vers le o
  • Ä,ä (API : /æ/), entre un a et un è
  • H,h (API : /h/), qui ressemble au h anglais,
  • R,r (API : /r/), qui se prononce comme un rr espagnol, un r fortement roulé.


De plus, on rencontre peu de groupes de consonnes dans les mots finnois. Cette "aversion" pour ce que l'on apelle les "clusters consonantiques" se retrouve dans les changements rencontrés par les mots empruntés à d'autres langues.
Par exemple

France Ranska
Skola → Koulu

Harmonie vocalique[modifier | modifier le wikicode]

Le finnois est une langue à harmonie vocalique, c'est-à-dire qu'elle distingue plusieurs types de voyelles, à savoir :

  • les voyelles postérieures, ou voyelles sombres : a, o, u
  • leurs pendants antérieurs, ou clairs : ä, ö, y
  • et deux voyelles neutres : e, i

Les voyelles antérieures et postérieures s'excluent mutuellement, on ne peut donc pas les trouver dans un même mot (à l'exception des mots composés). À l'inverse, les voyelles neutres peuvent être retrouver aux côtés de n'importe quel type de voyelles.

D'une certaine manière on peut donc identifier des "mots sombres" ou des "mots clairs". Notez cependant que ces termes ne sont que des outils pédagogiques propres à ce cours, afin de faciliter la compréhension de ce système d'harmonie vocalique
NB : Un mot ne contenant que des voyelles neutres, est considéré comme un "mot clair".

Cette distinction est importante pour tout ce qui concernera les déclinaisons et les ajouts de suffixes, qui sont nombreux en finnois, lesquels existent tous sous deux formes : avec une voyelle postérieure, et avec une voyelle antérieure.

Par exemple

-ton/-tön est un suffixe privatif. Il peut se traduire par "sans" Ainsi :
Pour un mot clair comme äiti, on choisira la variante -tön du suffixe.
äiditön, "orphelin de mère", "sans mère"
Pour un mot sombre comme koti, c'est la variante -ton du suffixe qu'on utilisera.
koditon, "SDF", "sans chez-soi"