Leçons de niveau novice

Introduction au finnois/Généralités

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Généralités
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Introduction au finnois
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Phonologie
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction au finnois : Généralités
Introduction au finnois/Généralités
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Le finnois (suomea, en finnois) est une langue majoritairement parlée en Finlande. On la retrouve aussi en Carélie, région russe frontalière de la Finlande, ainsi qu'au nord est de la Suède. Elle cumule environs 5 millions de locuteurs natifs à travers le monde.

Aire de répartition du finnois
  •      Langue officielle
  •      Langue parlée par une minorité


Généalogie[modifier | modifier le wikicode]

Le finnois est une langue de la branche fennique de la famille des langues ouraliennes. Parmi ses plus proches parents, on peut citer l'estonien et le carélien, le same (anciennement "lapon") à un degré plus éloigné, ou encore le hongrois qui est lui aussi une langue ouralienne.

Cela dit, on retrouve en finnois de nombreux mots d'origine indo-européenne, la plupart d'origine suédoise ou anglaise pour les emprunts plus récents.

Par exemple :
  • kirkko (API : /'kirkːo/), église en français, est un emprunt aux langues germaniques. On peut le comparer au suédois kyrka (API : /ˈɕʏrˌka/)
  • meikki (API : /'mejkːi/), qui veut dire maquillage, vient de l'anglais make-up (API : /ˈmeɪk.ˌʌp/)

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Jusqu'au Moyen-Âge, le finnois n'est qu'une langue orale, il est donc difficile de retracer son histoire antérieure avec certitude. L'alphabet latin, avec lequel s'écrit le finnois, a été importé en Finlande. aux alentours du XIIIème siècle avec l'occupation Suédoise. Cependant seuls le suédois, langue de l’administration, le bas-allemand, langue du commerce, et le latin, langue du culte, sont alors écrits.

C'est Mikael Agricola, homme d'église finlandais, qui inventa au XVIème siècle, le premier système d'écriture du finnois afin de traduire la Bible. Peu à peu, il remplace le latin en tant que langue liturgique, mais son usage écrit reste marginal dans les autres domaines.

Ce n'est qu'au XIXe siècle, avec l'annexion de la Finlande par la Russie et l'émergence du nationalisme finlandais, que le finnois commence à être utilisé en littérature, dans les journaux et pour l'éducation. Il fut alors actualisé pour transcrire le plus fidèlement possible la langue orale. L'écriture du finnois est donc aujourd'hui quasiment phonétique.