Leçons de niveau 0

Introduction au dessin/Les accessoires

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Les accessoires
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Introduction au dessin
Chap. préc. :Introduction
Chap. suiv. :Sommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction au dessin : Les accessoires
Introduction au dessin/Les accessoires
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Le support[modifier | modifier le wikicode]

Le meilleur reste la feuille de papier soutenue par une surface rigide tel qu'un carton avec quelques feuilles pour former un matelas. Fixez le papier sur le support avec une pince, des punaises mais surtout pas de ruban adhésif. Humidifiez ensuite la feuille avec une éponge en commençant par les diagonales, puis les bords. Laissez absorber l'humidité. Collez les bords en faisant le tour de la feuille et en appuyant fortement. En séchant, le papier deviendra plan. Pour l'aquarelle, on peut employer des châssis spéciaux sur lesquels le papier est maintenu par des pointes rapprochées.

Le fil à plomb[modifier | modifier le wikicode]

Le fil à plomb est recommandé. Sa suspension doit être assurée dans l'axe du plomb. Son fil doit être d'une couleur neutre et assez forte (fil de pêche par exemple).

La fenêtre[modifier | modifier le wikicode]

La fenêtre est un outil commercialisé, mais on peut s'en fabriquer un avec du carton (10x15), dans le centre duquel on évide un rectangle proportionnel à la feuille sur laquelle on dessine. Cela permet de trouver une bonne mise en page. Il suffit de regarder le modèle par cette fenêtre. On peut tendre deux fils suivant les médianes pour s'aider à comparer la répartition des masses.

L'estompe[modifier | modifier le wikicode]

L'estompe est utilisée dans le dessin au fusain, au crayon, à la mine sanguine, etc. L'aspect ouaté transparent qu'elle donne au dessin lui accorde quelquefois beaucoup d'attrait. Les estompes sont de toutes formes, grosseurs etc. Elles sont en papier ou en peau de chamois. On l'utilise en touchant le trait, en frottant. Si l'estompe est propre, on éclaircit le dessin; si elle est sale, on le fonce. Il existe de la poudre de fusain (sauce) spécialement pour salir l'estompe.

La peau de chamois sert pour estomper une grande surface. Elle a l'avantage de ne pas abîmer le papier. On peut aussi utiliser les doigts (conseillés pour les tissus) ou un buvard.

Pour des questions de valeurs, le blanc total ou le noir obscur gâche le dessin.

Encres[modifier | modifier le wikicode]

L'encre de chine ou de couleur, dans n’importe quel récipient sert à faire des croquis et des dessins. Son accessoire est le bâtonnet, la plume, le pinceau, le stylographe etc. Ils permettent d'exécuter des traits plus ou moins épais, avec des hachures pour indiquer les valeurs.

Pour changer la teinte de l'encre, on peut la diluer dans l'eau, ainsi il est possible de lui donner des valeurs.

On peut dessiner sur papier humide ou sec. Le papier sec est plus recommandable.

Crayons[modifier | modifier le wikicode]

9H, 8H, 7H, 6H, 5H, 4H, 3H, 2H, H, F, HB, B, 2B, 3B, 4B, 5B, 6B, 7B, 8B, 9B ? Lequel utiliser ? Pour ceux que ça intéresse, je vous ai donné les noms de la pointe la plus dure (claire) à la plus tendre (gras et foncé). Mais, ne vous cassez pas la tête ! Prenez le premier crayon que vous trouvez (HB) ou choisissez-en plusieurs, vous verrez bien lequel est le plus gras etc. Appuyez pour que ça soit plus intense.