Leçons de niveau 11

Introduction à l'électronique numérique/Logique binaire

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Logique binaire
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Introduction à l'électronique numérique
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Paramètres caractéristiques
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction à l'électronique numérique : Logique binaire
Introduction à l'électronique numérique/Logique binaire
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La logique binaire n'accepte que 2 états possibles :

  • L'état haut H (de l'anglais High)
  • L'état bas L (de l'anglais Low)

Le niveau haut est toujours représentatif d’un potentiel supérieur au potentiel correpondant au niveau bas.

Logique positive[modifier | modifier le wikicode]

Dans ce type de logique :

  • Le niveau haut correspond à l'activation d’une entrée.
  • Le niveau bas correspond à la non-activation d’une entrée.

D'après la norme NF C 96-211 sur les microstructures logiques, la logique positive est la logique pour laquelle l'état bas est affecté à l'état 0 et pour laquelle la transition active d’un signal correspond à la transition de l'état bas L vers l'état haut H

Logique négative[modifier | modifier le wikicode]

Dans ce type de logique :

  • Le niveau haut correspond à la non-activation d’une entrée.
  • Le niveau bas correspond à l'activation d’une entrée.

D'après la norme NF C 96-211, la logique négative est la logique pour laquelle l'état bas est affecté à l'état 1 et pour laquelle la transition active d’un signal correspond à la transition de l'état haut H vers l'état bas L

Convention usuelle[modifier | modifier le wikicode]

Par la suite, afin de pouvoir aussi faire des opérations arithmétiques, il est de convention d’utiliser la logique positive.