Leçons de niveau 11

Introduction à l'électronique numérique/Familles technologiques

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Familles technologiques
Icône de la faculté
Chapitre no 3
Leçon : Introduction à l'électronique numérique
Chap. préc. :Paramètres caractéristiques
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Introduction à l'électronique numérique : Familles technologiques
Introduction à l'électronique numérique/Familles technologiques
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Logique saturée[modifier | modifier le wikicode]

D.L[modifier | modifier le wikicode]

La technologie Diode Logic n'utilisait que des diodes et des résistances afin de construire des portes.
Des inconvénients : chute de tension dans les diodes, et pas de porte inverseuse :

R.T.L.[modifier | modifier le wikicode]

La technologie Resistor Transistor Logic intègre le transistor qui permet de regénérer les tensions logiques.
L'inconvénient était d'intégrer des résistances, d’avoir des temps de commutation s'affaiblissant avec le nombre croissant d'entrées.

D.T.L.[modifier | modifier le wikicode]

Association des deux technologies précédentes (diode à l'entrée, donc plus de résistance ; et transistor en sortie)

T.T.L.[modifier | modifier le wikicode]

En remplaçant les diodes à l'entrée par un transistor multi-émetteur et un système push-pull en sortie, on obtient la famille Transistor Transistor Logic :

Différentes sous-familles ont existé dans la technologie TTL avec l'adjonction de lettres :

  • H : High : rapide
  • L : Low power : peu de dissipation thermique
  • S : Schottky : utilisation de la diode Schottky
  • A : Advance :

Logique non saturée[modifier | modifier le wikicode]

.C.L.[modifier | modifier le wikicode]

M.O.S.[modifier | modifier le wikicode]

Le transistor MOS (pour Metal Oxyde Semi-conductor) est maintenant utilisé en grande partie pour ses nombreux avantages : courant d'entrée quasi-nul (donc peu de pertes thermiques), grande intégration (facilité de fabrication du circuit), très rapide (temps de propagation des signaux).

Pour améliorer la symétrie des signaux, on avança vers le C-MOS (Complémentary-MOS) en intégrant un transistor NMOS et un PMOS pour former une cellule.

Fonctionnant sur l'effet de champ de transistor (MOS-FET : MOS Field Effect Transistor), ceux-ci sont sensibles à l'électricité statique. Il faut donc faire attention à son environnement et/ou intégrer des protections.

BiCMOS[modifier | modifier le wikicode]

CMOS à l'entrée (entrée très impédante), il est bipolaire à la sortie (courant de sortie important). Ayant les avantages des deux technologies, il est par contre très compliqué à intégrer pour des coûts relativement raisonnables.

E.C.L.[modifier | modifier le wikicode]

Très rapide : peut fonctionner dans les GHz

Interfaçage des familles[modifier | modifier le wikicode]

Avec ces technologies, il existe des incompatibilités.

Exercices[modifier | modifier le wikicode]

Allez voir les exercices.