Leçons de niveau 14

Imprimerie

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Nuvola apps looknfeel.png
 
Interwikis

L’imprimerie est une technique qui consiste à reproduire du texte et des images sur un support, qui est la plus part du temps du papier. Ces temps ci, les deux types d’imprimantes les plus utilisées sont les imprimantes laser et les imprimantes offset.

L'imprimerie Offset[modifier | modifier le wikicode]

L’imprimerie offset est beaucoup moins contraignante que l’imprimerie laser. Elle utilise le système du 4 couleurs process, soit le cyan, magenta, jaune et noir. La première étape du processus de l’imprimante offset est le pré-presse. Au cours de cette étape, il faut placer les plaques dans une machine qu'on appelle direct à la plaque. Les plaques sont en aluminium et un côté est recouvert d'une poudre mauve. La machine brule l'information qu’on veut imprimer sur la plaque et la plaque est ensuite envoyée dans le développeur, qui sert à retirer la poudre non brûlée. Pour finaliser la plaque, on fait un poinçon dans le bas de la plaque pour s'assurer de bien les positionner sur la presse. À noter qu’il y a une plaque différente pour chaque couleur, donc 4 plaques.

La deuxième étape est le département de presse. Une presse lithographique fonctionne selon le principe que l'eau et les corps gras, comme l'encre, se repoussent. Une fois la plaque placée dans la presse, elle est mouillée, puis encrée à l'aide de rouleaux. L'aluminium mouillée repousse l'encre, tandis que les parties avec la poudre brûlée l'attirent. Par la suite, l'encre sur la plaque se dépose sur le blanchet, un rouleau en caoutchouc plus mou, donc qui assure un transfert plus uniforme. Le blanchet imprime ensuite l'encre sur le papier à l'aide du cylindre de pression qui exerce une pression sous la feuille de papier. En impression offset, les encres sont liquides et sont absorbées en partie par le papier. On peut donc observer une grande différence quant aux couleurs pour un même projet selon le fini et la porosité du papier utilisé[1].

Pour achever un projet en imprimerie offsett, différentes machines sont utilisées pour couper, plier ou brocher les documents.

L’offset waterless[modifier | modifier le wikicode]

L’offset waterless remplace simplement l’eau par une matière silicone. Les parties imprimantes sont donc laissées libres, les autres étant recouvertes de silicone pour éviter l’encrage de la plaque à cet endroit.


L'imprimerie Laser[modifier | modifier le wikicode]

L’imprimante laser est beaucoup plus utilisé que l’imprimante offset. C’est celle que la majorité des gens utilise à leur domicile. L'imprimante contient plusieurs rouleaux; chacun d'eux est fait de particules positives et négatives. On utilise un processus électrophotographique pour transférer les données numériques sur le papier. Lorsque le laser entre en contact avec le rouleau photoconducteur, cela entraîne une réaction chimique qui décharge les particules chargées négativement là où l'image devrait être pour créer une image électrostatique. Un rouleau couvert uniformément de toner (poudre colorée formée de résine) entre ensuite en contact avec l'image électrostatique et le toner, attiré par les zones déchargées, va se déposer sur le rouleau photosensible. L'image est alors transférée sur le papier où des rouleaux chauffent le toner à sa température de fusion (225 °C) pour qu’il adhère bien au papier. Cependant, il faut faire s’assurer que le papier utilisé est compatible avec le laser, car le papier injet risque de fondre. Pour être utilisée de manière rentable, un maximum de 500 copies peuvent être imprimées. Si le projet est de plus grande ampleur, il est préférable d’utiliser l’imprimerie Offset. La grandeur de feuille que peut imprimer ce type d’imprimante est 12 x 18 dépendant du modèle. Normalement, le format lettre 8,5 x 11, le plus utilisé, est disponible sur toutes les imprimantes laser.


Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Le guide de l'imprimé -Melvyn Mallet