Leçons de niveau 18

Hypnose DMS/Formes d'hypnose

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Formes d'hypnose
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Hypnose DMS
Chap. préc. :Qu’est ce qu’un état d’hypnose ?
Chap. suiv. :Intérêt de l’hypnose
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Hypnose DMS : Formes d'hypnose
Hypnose DMS/Formes d'hypnose
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Formes d'hypnose[modifier | modifier le wikicode]

Formes d’hypnose : Hypnose Ericksonienne, Hypnose Humaniste, Nouvelle Hypnose, Hypnose Alternative, Hypnose conversationnelle, Auto hypnose…

Hypnose Ericksonienne[modifier | modifier le wikicode]

L’Hypnose Ericksonienne est la plus ancienne technique d’hypnose. Elle est basée sur le postulat que toute solution est en nous et que notre inconscient dispose des ressources nécessaires pour solutionner toutes les problématiques. Les avis sur l’Hypnose Ericksonienne sont unanimes : elle donne à notre inconscient la possibilité de faire son travail d’une manière naturelle.

Hypnose Humaniste[modifier | modifier le wikicode]

L’Hypnose Humaniste fait partie des hypnoses « nouvelle génération ». Cette hypnothérapie, d’inspiration Jungienne, est basée sur une approche symbolique. On parle de « thérapie symbolique avancée » par l’hypnose.

Nouvelle Hypnose[modifier | modifier le wikicode]

La Nouvelle Hypnose est une des dernières évolutions de l’hypnothérapie. Elle est reconnue pour ses applications dans les désordres émotionnels comme l’anxiété, la dépression, les troubles du sommeil, mais également dans toutes les formes d’addictions (tabac, alcool, nourriture…).

Hypnose Alternative[modifier | modifier le wikicode]

L’Hypnose Alternative repose sur les grands principes psychopathologiques de la psychologie et de la psychiatrie. Elle considère que tout trouble provient d’un élément déclencheur (un traumatisme). Il suffit alors de traiter cet élément pour voir le symptôme disparaître.

Hypnose Conversationnelle[modifier | modifier le wikicode]

L’hypnose conversationnelle est une forme d’hypnose très légère, mais néanmoins redoutablement efficace qui permet entre autres de contourner les résistances du mental. Elle se pratique en face à face, lors d’une conversation thérapeutique.

Auto Hypnose[modifier | modifier le wikicode]

Analyse[modifier | modifier le wikicode]

Les évolutions cliniques et la recherche donnent constamment naissance à de nouvelles techniques et protocoles toujours plus perfectionnés. Il existe de plus en plus de façon de travailler en hypnose, chaque méthode a sa particularité. Comment y voir clair ? Voici un comparatif des principales formes d’hypnoses. Ce que n’est pas l’hypnose: L’hypnose n’est pas le sommeil. Dans la transe légère (voir ci-dessous) utilisée en hypnothérapie, le sujet reste toujours conscient, il entend tout, il comprend tout. Même dans des états plus profonds, alors que la conscience semble ne plus être là, l’esprit inconscient reste toujours actif, il entend et comprend ce que le thérapeute dit et il peut répondre, ce qu’il ne peut pas faire pendant le sommeil. L’hypnose n’est pas la relaxation. Bien que l’état hypnotique soit généralement perçu comme fort agréable par celui ou celle qui l’expérimente, il est tout à fait possible d’entrer en transe debout, les yeux ouverts, chez le dentiste, ou en souffrant d’une douleur persistante. Il n’est pas nécessaire d’être détendu ou relaxé pour entrer dans l’état de transe, il n’y a rien de commun entre la relaxation et l’état hypnotique. La profondeur de transe: On peut considérer qu’il existe différents niveaux de “profondeur” de la transe, qui peuvent être perçus comme ci-dessous:

La transe légère[modifier | modifier le wikicode]

Dans laquelle nous restons complètement conscient de tout ce qui se passe. C’est ce niveau de transe qui est le plus souvent utilisé en hypnothérapie. On considère que 100% des gens normaux peuvent entrer dans une transe légère.

La transe moyenne[modifier | modifier le wikicode]

Dans laquelle notre conscience oscille entre être présente et ne plus être là.

La transe profonde[modifier | modifier le wikicode]

Où nous avons l’impression de dormir, mais qui est différente du sommeil. On considère qu’environ 75% des gens peuvent entrer dans une transe profonde parfois après un long apprentissage. La profondeur de transe n’a aucune importance pour la thérapie. Contrairement à certaines idées reçues il n’est pas nécessaire d’aller en transe profonde pour faire un travail thérapeutique satisfaisant. Généralement la transe est vécue comme un moment agréable, un moment de détente et de repos, et en sortant de transe on se sent comme après une sieste, mais ce n’est pas une obligation et parfois les séances peuvent être éprouvantes et fatigantes. En général, en sortant de transe, il nous faut quelques minutes pour retourner totalement à l’état habituel de veille.