Leçons de niveau 18

Hypnose DMS/Comment hypnotiser ?

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Comment hypnotiser ?
Icône de la faculté
Chapitre no 5
Leçon : Hypnose DMS
Chap. préc. :Questions à Erickson sur l’hypnose
Chap. suiv. :Conclusion
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Hypnose DMS : Comment hypnotiser ?
Hypnose DMS/Comment hypnotiser ?
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Comment hypnotiser ?[modifier | modifier le wikicode]

Précisions[modifier | modifier le wikicode]

Avant de répondre à la question de comment hypnotiser, en apparence simple, voici quelques précisions importantes : – Il n’y a pas une, mais des centaines de façons d’hypnotiser quelqu’un. – On ne peut hypnotiser quelqu’un qui ne le veut pas et encore moins lui faire faire quelque chose qu’il/elle ne souhaite pas. – L’état hypnotique est un état naturel, comparable à l’état où l’on se trouve quand on lit un livre, regarde un film ou un paysage défiler qui capte notre attention et nous fait oublier l’environnement autour de nous. – L’hypnose s’apprend et ne demande aucun pouvoir magique, magnétisme, etc.

La qualité de la relation[modifier | modifier le wikicode]

Il est primordial de créer un bon rapport avec la personne que vous souhaitez hypnotiser. Pour cela vous devez être bienveillant, rassurant et à son écoute. Avant tout travail hypnotique, vous prendrez le temps de discuter, de définir ces attentes, de repérer ses craintes vis-à-vis de l’hypnose, etc.

La qualité de vos inductions de transe[modifier | modifier le wikicode]

Savoir comment hypnotiser implique de savoir comment mettre en transe hypnotique. Il y a plusieurs manières d’induire une transe. La plus efficace ? Celle qui correspond le mieux à la personne en face de vous ! D’où l’intérêt d’en connaître beaucoup et d’être bon pour passer de l’une à l’autre. L’idéal étant d’adapter votre langage différemment pour chaque personne afin qu’elle se sente accompagnée de façon UNIQUE. Deux exemples d’adaptation : (a) Si vous décidez d’utiliser mentalement un escalier imaginaire (présenté par exemple comme « l’escalier de l’hypnose », ou « l’escalier de la transe profonde ») celui-ci descendra si vous observez que la tête de votre client penche en avant, mais montera si vous percevez le contraire. Milton Erickson appelait cela l’hypnose utilisationelle : on utilise tout ce que le client fait ou dit. ( b) Devant une personne qui a besoin d’être guidée et qui nous fait manifestement confiance (cela se voit vite), on pourra tenter : « Pour aujourd’hui, êtes-vous d’accord pour me laisser vous guider là où je pense qu’il serait intéressant d’aller ? » Mais si elle n’est pas encore rassurée ou qu’elle aime décider par elle-même : « Que pensez-vous du fait de ne pas rentrer en transe avant que votre esprit profond ne l’ait décidé réellement ? Vous savez bien qu’il est inutile de tirer sur un brin d’herbe pour le faire pousser plus vite alors, si vous preniez tout le temps dont vous avez besoin, à la fois pour tester votre propre manière de rentrer en hypnose, mais, de plus, pour y aller à votre rythme ? »

Les fusibles[modifier | modifier le wikicode]

Pour rassurer votre sujet, vous avez tout intérêt à lui permettre (en le disant explicitement, avant ou au début de la mise en transe) : – d’arrêter la séance à tout moment si besoin, – de modifier dans sa tête un mot qui ne lui irait pas, – d’avoir des pensées pendant la séance, – de prendre la parole s’il le veut – de changer de position à tout moment s’il le veut, – de ne prendre que ce qui est intéressant (et/ou respectueux) et de laisser de côté ce qui ne l’est pas, etc.

Susciter l’envie[modifier | modifier le wikicode]

Lors de l’entretien précédant une séance d’hypnose, il est souvent utile de donner envie d’aller plus loin dans l’expérience. En expliquant par exemple que l’état d’hypnose, même léger, permet souvent de voir autrement nos difficultés et de trouver des solutions originales, qu’en état d’hypnose on a une forme d’intelligence différente, imagée, sensible et plus créative… • Suggestion possible : En hypnose, on a remarqué que très souvent, le fait de régler un problème (symptôme, blocage…) entraîne des conséquences dans d’autres secteurs de la vie ? Le saviez-vous ? Non ? Et bien, si vous demandiez à votre inconscient de deviner dans quel autre secteur de vous-même il va y avoir des ricochets positifs, à quoi pense-t-il en premier ?…

Suivre et guider[modifier | modifier le wikicode]

Cette notion est importante pour tout hypnotiseur. L’hypnose étant une thérapie de la suggestion, apprendre à hypnotiser quelqu’un va consister à trouver le juste équilibre entre le fait de le « guider » (proposer des options nouvelles, raconter des métaphores, délivrer des messages incluant des solutions cachées…), et le fait de le suivre (rester le plus possible dans son cadre de référence en le suivant dans sa façon de penser, de percevoir la vie, etc.). Pour certains, on pourra faire des suggestions plus ou moins directes, pour d’autres, il faudra faire preuve de tact et de patience pour que, petit à petit, et parfois… vraiment… petit… à… petit… il vous suive. Tout un art !