Leçons de niveau 12

Hydrogéologie moderne/Le métier d'hydrogéologue

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Le métier d'hydrogéologue
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Hydrogéologie moderne
Chap. préc. :Histoire de l'hydrogéologie
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Hydrogéologie moderne : Le métier d'hydrogéologue
Hydrogéologie moderne/Le métier d'hydrogéologue
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Du fait de la diversité des connaissances scientifiques a acquérir, il faut un niveau élevé d'études pour devenir hydrogéologue. La voix classique reste la géologie et une spécialisation universitaire. Toutefois des écoles d'ingénieurs proposent également des formations en hydrogéologie.

Le métier a beaucoup évolué. Il a été et reste encore centré sur les questions d'approvisionnement en eau potable : recherche d'eau souterraine, mise en place de périmètres de protection autour des captages, essais de pompages, synthèses hydrogéologiques régionales, etc. Les mines font également appel aux hydrogéologues, par exemple pour des questions de dénoyage.

Au XXIe siècle les hydrogéologues, en tout cas dans les pays développés, ont de moins en moins de questions d'alimentation en eau potable a résoudre. Toutefois si les ressources sont désormais bien connues, elles ne sont pas toujours faciles a exploiter et les solutions sont plus complexes - c’est par exemple le cas des hauts plateaux karstiques qui recèlent de grands volumes d'eau difficilement accessibles. Par ailleurs les hydrogéologues doivent être capables de déterminer (pour mieux gérer) la pérénité des ressources souterraines.

Les hydrogéologues (sans exclusivité) interviennent de plus en plus sur les problèmes de dépollution des sols et des nappes. Par ailleurs du fait de la demande croissante en eau souterraine, l'avis des hydrogéologues au niveau institutionnel est de plus en plus requis. Les consultants en hydrogéologie qui autrefois partaient faire de la géophysique sur les socles altérés d'Asie et d'Afrique, font désormais de plus de missions visant à définir les politiques de gestion des aquiferes. Enfin, pour appuyer ces nouvelles politiques rationnelles de gestion, la collecte de données via des programmes de surveillance de la qualité et de la piézomètrie des nappes, est en plein essor et nécessite, la aussi, l'intervention des hydrogéologues. On ne pourrait conclure sans mentionner les modèles hydrogéologiques, outils puissants qui synthétisent et nécessitent toutes les connaissances, et grâce auxquels il est aussi possible de prédire l'avenir ...