Leçons de niveau 10

Guerre froide/Annexe/Résumé

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Résumé du cours
Image logo représentative de la faculté
Annexe 1
Leçon : Guerre froide

Cette annexe est de niveau 10.

Précédent :Sommaire
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Annexe : Résumé du cours
Guerre froide/Annexe/Résumé
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.




La Guerre froide (1945 — 1991)[modifier | modifier le wikicode]

La Guerre froide de 1945 à 1991[modifier | modifier le wikicode]

La rupture de 1947, et la formation des "blocs"

En 1947, les États-Unis dénoncent les méthodes de Staline qui impose le communisme dans tous les pays de sa zone d'influence en Europe de l’Est. Pour stopper la menace communiste, le président américain Harry Truman propose une aide économique massive (en dollars et en matériels) à tous les pays d'Europe : c’est le plan Marshall. L'URSS de Staline refuse, résultat :

Un monde divisé en deux blocs hostiles

Deux doctrines opposées :

- à l'Ouest, la doctrine Truman anti-communiste
- à l'Est, la doctrine Jdanov anti-capitaliste

Deux camps face-à-face

- à l'ouest : le "monde libre"dirigé par les États-Unis est uni par des alliances militaires comme l'OTAN en Europe.
- à l'Est, le bloc communiste dirigé par l'URSS est uni militairement par le pacte de Varsovie. En 1950, la chine de Mao Zedong rejoint ce bloc.

Des crises graves opposant les deux blocs[modifier | modifier le wikicode]

Le premier enjeu de la guerre froide est l'Allemagne, occupée par les vainqueurs de la guerre. Pour cause de la creation de la RFA par les États-Unis, Staline en 1948 — 49, fait le blocus Berlin-ouest. C’est un échec, l'Allemagne est coupée en deux états : RFA (capitaliste à l'Ouest le 23 mai 1949 ) et RDA (communiste à l'Est 7 octobre 1949 ) ; Berlin est divisé en Berlin-est et ouest.
En Asie, le problème est le même en Corée qui se retrouve coupée en deux états (et qui l'est toujours actuellement), la Corée du nord communiste et la Corée du sud capitaliste, après une guerre de 1950 à 1953.
Le monde est devenu "bipolaire"

Une détente nécessaire mais fragile entre les deux "Grands" (1953 — 1975)[modifier | modifier le wikicode]

Pourquoi la "détente" ?

À cause de la mort de Staline et de la crainte d'une guerre nucléaire en cas de conflit direct entre USA et URSS. Leurs nouveaux dirigeants choisissent alors la "coexistence pacifique" proposée par Nikita Khrouchtchev.
Elle se concrétise par une limitation de la course aux armements (accords S.A.L.T) et par la reconnaissance des frontières de 1945 en Europe lors des accords d'Helsinki en 1975.

Mais une détente parsemée de crises

La méfiance de l’opposition demeure entre les deux camps :

- En 1961 avec la seconde crise de Berlin et la construction du "Mur" par la RDA dans la nuit du 12 au 13 août.
- En 1962, crise des fusées de Cuba ; le monde frôle la guerre nucléaire ; succès des États-Unis et du président John Kennedy.
- De 1964 à 1973 ; guerre du Viêt Nam et défaite des États-Unis .

1975 — 1991 : le retour de la tension et la fin de la Guerre Froide[modifier | modifier le wikicode]

Mikhaïl Gorbatchev (à gauche), dirigeant de l'URSS et Ronald Reagan (à droite) président des États-Unis

Un climat de nouveau tendu entre 1975 et 1985[modifier | modifier le wikicode]

Pourquoi ?

- Les USA sont ébranlés avec la défaite du Viêt Nam, par des scandales politiques ("Watergate", démission du président Richard Nixon) et par la perte d'alliés (Iran).
- L'URSS en profite pour s'étendre en Afrique, en Asie ; en 1979 elle envahit l'Afghanistan et menace le pétrole du Moyen-Orient, résultat : de 1980 à 1985 réaction violente des États-Unis avec le président Reagan qui relance la course aux armements.
- Les fusées Pershing aux États-Unis contre les SS 20 en URSS C'est la crise des Euromissiles.

Gorbatchev et l'effondrement du bloc communiste (1985 — 1991) (fin de la guerre froide )[modifier | modifier le wikicode]

Il pense que l'économie de l'URSS en crise ne pourra pas supporter le coût énorme de la Guerre froide.
Il renoue le dialogue avec les USA en retirant ses troupes d'Afghanistan et en signant des accords de désarmement sans précédent en 1989.
En revanche, il échoue dans ses réformes de l'URSS (Perestroïka en économie, Glasnost en politique). Cela provoque la révolte des peuples des pays de l'est de l'Europe : En 1989 (le 9 novembre), le mur de Berlin et le rideau de fer tombent.
En 1990, le 10 novembre 1990, l'Allemagne est réunifiée ; le 25 décembre 1991, Gorbatchev démissionne, l'URSS éclate et disparaît.
La Guerre froide est terminée !