Leçons de niveau 4

Groupe verbal en français/Premier groupe

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Premier groupe
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Les groupes verbaux en français
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Deuxième groupe
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Groupe verbal en français : Premier groupe
Groupe verbal en français/Premier groupe
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Infinitif[modifier | modifier le wikicode]

Le premier groupe contient tous les verbes avec une terminaison en -er sauf quelques exceptions, comme le verbe aller qui appartient au troisième[1].

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Participes[modifier | modifier le wikicode]

Participe passé[modifier | modifier le wikicode]

Le participe passé des verbes du premier groupe se termine toujours par .

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Participe présent[modifier | modifier le wikicode]

Le participe présent des verbes du premier groupe se termine toujours par -ant.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Conjugaisons à l'indicatif[modifier | modifier le wikicode]

Temps simples[modifier | modifier le wikicode]

Prenons tout d’abord un verbe. Par exemple, regarder. Ensuite on prend la base du verbe.

« Euh… La base du verbe ? »
Ben oui, il y a deux parties :

  • regard, la base.
  • -er, la terminaison.

Et c’est justement cette terminaison qui va changer en fonction du pronom personnel sujet alors que regard, on le retrouvera à chaque fois sauf pour certains verbes dont je reparlerai plus tard.

Commençons par le présent.

Terminaisons pour la plupart des verbes[modifier | modifier le wikicode]

Les terminaisons du premier groupe sont :

Pronom personnel Terminaison
Je -e
tu -es
il/elle/on -e
nous -ons
vous -ez
ils/elles -ent
Regarder
Pronom personnel Verbe conjugué
Je regarde
tu regardes
il/elle/on regarde
nous regardons
vous regardez
ils/elles regardent


Parler
Je parle
Tu parles
Il/elle parle
Nous parlons
Vous parlez
Ils/elles parlent
Les exceptions[modifier | modifier le wikicode]

« Ah ! Donc pour manger, ça fait : je mange, tu manges, il mange, nous mangons, etc. »
Perdu.
« Comment ça perdu ? »
J'avais dit plus haut que la base ne changeait pas, sauf pour certains verbes ; manger en fait partie.

« Pourquoi ? »
Prenons deux verbes : manger et amorcer.
D'abord, tout commence bien : je mange, tu manges, il mange, nous mangons
et voilà le problème : le g devant un o, un u et un a donne le son [ɡ] et c’est le verbe manger donc on veut un son [ʒ].

«  Comment fait-on alors ? »
On rajoute un e derrière le g et ça donne : nous mangeons
« Et amorcer dans tout ça ? »
Et bien amorcer fait comme manger, c'est-à-dire : nous amorcons.
Et le c est comme le g sauf que là, il y a un remplaçant pour le ce : le ç.
Ce qui donne : nous amorçons.

Récapitulatif

Voilà, nous allons passer aux exceptions.

Néanmoins, pour les verbes en -er, il y a moins d'exceptions qu'au troisième groupe.

Les verbes en -yer[modifier | modifier le wikicode]

Voilà encore une exception en plus.

Début d’un principe
Fin du principe


Seulement, il y a quelque chose en plus :

  • Les verbes en -ayer peuvent garder leur y.

Bon, je crois qu’il y a besoin d'exemples. Prenons balayer et nettoyer.

Pronoms personnels Balayer Nettoyer
je balaie (balaye) nettoie
tu balaies (balayes) nettoies
il/elle/on balaie (balaye) nettoie
nous balayons nettoyons
vous balayez nettoyez
ils/elles balaient (balayent) nettoient
Panneau d’avertissement Avec nous et vous : il n'y a pas de e muet derrière.
Les verbes en -eler[modifier | modifier le wikicode]

Vous êtes prêts ? Bon ; on va voir de nouvelles exceptions.

« Encore ? »
Oui, il y a encore deux exceptions.

Passons.

Nous voilà aux verbes en -eler. Prenons tout d’abord un exemple : appeler. Dites-moi comment on le conjugue avec il.

« Il appèle. »
Perdu ; et nous arrivons à notre règle :

Début d’un principe
Fin du principe


« Bon ça va encore, on a vu plus dur. »
Mais vous rêvez ! C'est trop facile pour que ça s'arrête là ; parce qu’il y a des exceptions à l'exception.

Les verbes celer, geler, peler, ciseler, démanteler, écarteler, modeler, harceler, marteler n'appliquent pas cette règle.

Searchtool.svg Voir aussi la définition du verbe celer sur le Wiktionnaire.
Panneau d’avertissement Lorsqu’il y a un préfixe devant l'un de ces verbes, ils comptent dans les exceptions.
Début de l'exemple
Fin de l'exemple

Donc on la refait :

Début d’un principe
Fin du principe


Panneau d’avertissement Depuis la réforme orthographique de 1990, la nouvelle règle est :
Début d’un principe
Fin du principe
Les verbes en -eter[modifier | modifier le wikicode]

Voilà, nous sommes encore avec une exception. Je vous rassure, ça ressemble beaucoup à l'exception du dessus, sauf qu’il y a un moins de verbes à apprendre ; donc autant commencer directement par la règle :

Début d’un principe
Fin du principe


Et nos exceptions à l'exception :

  • Crocheter
  • Fureter
  • Haleter
  • Acheter

Et on la refait en entier :

Début d’un principe
Fin du principe



Panneau d’avertissement Depuis la réforme orthographique de 1990, la nouvelle règle est :
Début d’un principe
Fin du principe

Voilà, fini pour le présent avec le premier groupe et surtout pour ses exceptions. Après on passe au passé simple. Un conseil ; faites une petite pause pour prendre le temps de retenir ce que l’on a vu.

Contrairement aux apparences, le passé simple est plus simple que le présent.
Dites-vous que le seul chapitre plus dur est celui du troisième groupe au présent.

Passé simple[modifier | modifier le wikicode]

Tout d’abord, halte aux préjugés genre : « Je confonds tout à chaque fois avec le passé simple. » ou encore : « Je ne sais jamais où mettre l'accent circonflexe. » Au passé simple, il y a moins d'exceptions qu'au présent et, au premier groupe, la seule que l’on trouve est la même qu'au présent. Quant aux accents, ils sont toujours au même endroit.

Les terminaisons[modifier | modifier le wikicode]
Pronom personnel Terminaison
Je -ai
tu -as
il/elle/on -a
nous -âmes
vous -âtes
ils/elles -èrent

Prenons le verbe danser :

Pronom personnel Terminaison
Je dansai
tu dansas
il/elle/on dansa
nous dansâmes
vous dansâtes
ils/elles dansèrent
Panneau d’avertissement La terminaison avec je dans les verbes du premier groupe est -ai et non -ais, qui est la terminaison de l'imparfait et du conditionnel présent avec je et tu. C'est seulement avec nous et vous que l’on met l'accent circonflexe et pas avec il, elle, on

Si vous retenez ce qu’il y a marqué ci-dessus, vous pouvez conjuguer 90% des verbes du premier groupe au passé simple.

L'exception[modifier | modifier le wikicode]

Commençons par un petit rappel :

Début d’un principe
Fin du principe


Vous vous en souvenez ?

On va refaire la même, en un peu abrégée (c'est vrai que c’est long) version passé simple :

Début d’un principe
Fin du principe


« Mais avec je, ça fait je mangeai, et non je mangai ? »

C'était pour voir si vous suiviez.

Bien remarqué en fait ; manger conjugué avec toutes les personnes (Sauf la troisième personne du pluriel.) a le droit à un e derrière le g ; c'et pareil pour amorcer. (Sauf que le ce est remplacé par un ç.)

Donc on la refait :

Début d’un principe
Fin du principe


Voici deux exemples, pour la forme :

  • J'amorçai
  • Il mangea

Voilà pour l'exception du passé simple avec les verbes du premier groupe.

Rassurez-vous, c’est aussi facile le futur simple.

Futur simple[modifier | modifier le wikicode]

Je vais commencer par vous révéler les exceptions du futur simple :

  • Les verbes en -yer ;
  • Les verbes en -eler ;
  • Les verbes en -eter.

« Mais, c’est pareil qu'au présent ! »

Bien sûr.

Les terminaisons du futur simple[modifier | modifier le wikicode]

Je vais prendre un exemple

Pronom personnel Terminaison
Je -erai
tu -eras
il/elle/on -era
nous -erons
vous -erez
ils/elles -eront

Et avec le verbe se tromper (Un verbe pronominal ; ça va nous changer un peu.)

Pronom personnel Terminaison
Je me tromperai
tu te tromperas
il/elle/on se trompera
nous nous tromperons
vous vous tromperez
ils/elles se tromperont

« Pourquoi -erai est en rouge ? »

Parce qu'on peut confondre avec le passé simple qui se termine en -ai.

Les exceptions[modifier | modifier le wikicode]

Pour les exceptions, les règles sont, contrairement au passé simple, exactement les mêmes.

Pour vous aider :

  • Les verbes en -yer ;
Début d’un principe
Fin du principe


  • Les verbes en -eler ;
Début d’un principe
Fin du principe
  • Les verbes en -eter ;
Début d’un principe
Fin du principe


Voilà, pour le futur simple.

Imparfait[modifier | modifier le wikicode]

C'est le dernier temps simple de l'indicatif à apprendre pour ce chapitre.

Alors, je commence par vous présenter les exceptions de l'imparfait.

  • Les verbes en -eler ;
  • Les verbes en -eter ;
  • Les verbes en -ger et en -cer.

Les verbes en -yer ne sont pas là cette fois, mais j'en parlerai plus bas car ils sont tout de même piégeurs.

Les terminaisons de l'imparfait[modifier | modifier le wikicode]
Pronom personnel Terminaison
Je -ais
tu -ais
il/elle/on -ait
nous -ions
vous -iez
ils/elles -aient

Et avec le verbe fatiguer :

Pronom personnel Terminaison
Je fatiguais
tu fatiguais
il/elle/on fatiguait
nous fatiguions
vous fatiguiez
ils/elles fatiguaient
Panneau d’avertissement Les verbes en -yer, -ier, -iller et -gner ne modifient pas leur base avec nous et vous.
Début de l'exemple
Fin de l'exemple

J'avoue que c’est assez tordu, surtout pour les deux i à la suite ; mais c’est obligé si l’on veut pouvoir les différencier du présent.

Les exceptions[modifier | modifier le wikicode]

Inutile de vous rappeler la règle des verbes en -eler et en -eter.

Donc voici la version « imparfait » de la règle des verbes en -ger et en -cer :

Début d’un principe
Fin du principe


Nous allons passer aux temps composés de l'indicatif. Si vous ne connaissez pas les conjugaisons des auxiliaires, lisez-les avant de commencez cette partie.

Temps composés[modifier | modifier le wikicode]

Nous allons aborder une partie très longue ; si vous ne connaissez pas la conjugaison de vos auxiliaires.
Souvent, les temps composés se ressemblent.

Prêts ?

Je vais prendre un verbe : enregistrer. C'est facile à retenir.

Petit détour sur les participes passés[modifier | modifier le wikicode]

« Mais c’est quoi ce titre, pourquoi on parle du participe passé ? »
Parce qu’il est impératif de connaître les accords du participe passé en genre (masculin/féminin) et en nombre (singulier/pluriel). Nous allons commencer par voir les accords avec être. Pourquoi ? Parce que le participe passé avec l'auxiliaire être et le participe passé avec l'auxiliaire avoir ne s'accordent pas de la même façon.

Je vais d’abord vous présenter ce tableau sur les terminaisons des participes passés :

Genre/nombre Terminaison
Masculin/singulier rien
Masculin/pluriel -s
Féminin/singulier -e
Féminin/pluriel -es

Avec le premier groupe, les terminaisons sont toutes avec , ce qui donne :

Genre/nombre Terminaison
Masculin/singulier
Masculin/pluriel -és
Féminin/singulier -ée
Féminin/pluriel -ées
Avec être[modifier | modifier le wikicode]

Je vais y aller directement :

Début d’un principe
Fin du principe
Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Le verbe (arriver) s'accorde avec le sujet (elles).
« Oui, mais comment on fait pour reconnaître à coup sûr ? »
On se pose la question « Qui est-ce qui ? » Concrètement, ici on se demande « Qui est-ce qui sont arrivées ? » et là, vous exultez de joie.Ce sont « elles » !
Une autre exemple plus complexe :

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Qu'est-ce qui est lâchée ?

« La panthère. »

Bien. Ce n’est pas trop dur, toutefois méfiez-vous des propositions subordonnées relatives.

Searchtool.svg Voir aussi le cours sur les propositions subordonnées relatives
Avec avoir[modifier | modifier le wikicode]

Reprenons le verbe enregistrer pour voir comment se débrouiller avec l'auxiliaire avoir.

Début d’un principe
Fin du principe


« Déjà, c’est différent d'avec l'auxiliaire être. »

Début d’un principe
Fin du principe


« Mais il ne s'accorde avec rien ? »

Et bien si.

Début d’un principe
Fin du principe


Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Début de l'exemple
Fin de l'exemple


« Euh… à la dernière, je m'y perd un peu. »

Explications : Apprécier est avec l'auxiliaire avoir, et il n'y a pas de complément d'objet direct avant l'auxiliaire, donc l'accord ne se produit pas. Enregistrer est avec l'auxiliaire avoir, mais cette fois-ci, il y a un complément d'objet direct : les cassettes audio.

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


« Donc on reprend le sujet et le verbe, puis on demande « Quoi ? » pour avoir le complément d'objet direct. »

Le passé composé[modifier | modifier le wikicode]

Le passé composé est formé de l'auxiliaire être ou de l'auxiliaire avoir au présent de l'indicatif et du verbe au participe passé.

Le passé antérieur[modifier | modifier le wikicode]

Le passé antérieur est formé de l'auxiliaire être ou de l'auxiliaire avoir au passé simple de l'indicatif et du verbe au participe passé.

Le passé immédiat[modifier | modifier le wikicode]

Le passé immédiat est formé de l'auxilaire venir et de la préposition de suivie de l'infinitif du verbe.

Le futur antérieur[modifier | modifier le wikicode]

Le futur antérieur est formé de l'auxiliaire être ou de l'auxiliaire avoir.

Le plus-que-parfait[modifier | modifier le wikicode]

Le plus-que-parfait est formé de l'auxiliaire être ou de l'auxiliaire avoir à l'imparfait de l'indicatif et du verbe au participe passé .

L'impératif[modifier | modifier le wikicode]

L'impératif n'est formé avec aucun pronom. Il y a juste trois formes : la deuxième personne du singulier, la première personne du pluriel et la deuxième personne du pluriel.

Sa conjugaison est une variation du verbe au présent de l'indicatif, mais la deuxième personne du singulier n'a aucun -s dans la terminaison.


Image logo représentative de la faculté Voir les exercices sur :
Les conjugaisons du 1er groupe.



Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. http://leconjugueur.lefigaro.fr/frlesgroupes.php