Leçons de niveau débutant

Gamme majeure

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gamme majeure


Département
solfège
Musical note nicu bucule 01.svg
 



On a coutume de dire que la gamme majeure est la gamme de référence. Cela est vrai à plus d'un titre.[1]

Vous connaissez certainement déjà les noms des notes constitutives de la gamme majeure.


La gamme majeure est d'abord un objet sonore. Cet objet sonore à le rôle d'une échelle.On s'en sert pour construire des mélodies. Ecoutons-le

\relative c' { c d e f g a b c}

La gamme majeure est aussi un objet théorique. On s’en sert pour générer des accords. On appelle cette opération, l’harmonisation de la gamme majeure. Ecoutons ces accords:

\relative c' { < c e g > < d f a> <e g b> <f a c> <g b d> <a c e> <b d f> <c e g> }

La gamme majeure est aussi un instrument pour mesurer les intervalles entre deux notes. Unisson, seconde, tierce, quarte, quinte, sixte, septième, octave sont les noms des intervalles compris entre deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit notes successives de la gamme:

  \relative c' { c c c d c e c f c g' c, a' c, b' c, c' }
  1. Les autres gammes sont décrites en comparaison à elle. Les intervalles constitutifs de la gamme majeure sont les intervalles de références. Les degrés constitutifs de cette gamme sont les degrés de référence pour l'analyse harmonique. C'est la tonalité de référence pour la notation sur portée.