Leçons de niveau 15

Géographie urbaine/Concept de ville

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Concept de ville
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Géographie urbaine
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Site et situation des villes
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Géographie urbaine : Concept de ville
Géographie urbaine/Concept de ville
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Définir la ville est chose difficile.

Le mot ville fait sens pour tous ! Qui ne sait ce qu’est une ville ? Mais la question de la définition est un bourbier !

Étymologiquement, le mot ville vient de villa, établissement rural autarcique qui a souvent constitué le noyau des villes médiévales en Occident. La ville évoque aussi la civitas, communauté de citoyens, vivant ensemble, et possédant un mode de vie citadin. Ainsi, dès l’origine, la ville apparaît comme une forme spatiale et un objet social.

Le critère statistique est dépassé ; rassemblement humain sur une surface restreinte ou, autrement dit, des hommes agglomérés en nombre suffisant pour former une forte densité spatiale. Selon les pays, ce critère est très variable, les comparaisons sont donc impossibles. Ex. France : commune dont la population agglomérée dépasse 2000 hab. Le statut politique des villes varie d’un pays à l’autre.

Du point de vue géographique, le terme de ville recouvre deux sens :

  • spatial : agglomération caractérisée par une certaine densité de l’habitat et une population relativement nombreuse ; aspect morphologique, mode d’occupation du sol.
  • fonctionnel : la ville est un lieu d’échange, un nœud de flux de personnes, de capitaux, de marchandises, de « culture », d’informations, d’idées, etc. Elle est l’élément fondamental de l’organisation de l’espace, du fait qu’elle entretient des relations et exerce une influence importante sur l’espace qui l’entoure.

La ville est un système, c’est-à-dire un ensemble d’éléments en interaction dynamique. Ce système, comprenant des sous-ensembles (hommes, capitaux, marchandises), est complexe. Les parties du système n’évoluent pas de la même manière, ni au même rythme.

Symbole du carrefour, lieu d’échanges ramassé dans un espace limité où la population se concentre (hiéroglyphe égyptien).

Sur le plan social, la ville abrite des citadins, des gens qui ne travaillent pas la terre. Cette notion a beaucoup évolué avec la société ; les citadins vivants, très souvent, à la campagne, c'est-à-dire dans un milieu rural. Il faut considérer, socialement, que l’homme utilise et façonne la ville et réciproquement ! Le cadre urbain, l’ambiance urbaine influent sur les habitants. La civilisation urbaine : pénétration du mode de vie urbain dans le monde rural ; les citadins étant devenus majoritaires dans le monde, et leur mode de vie s’est étendu à la quasi-totalité de la population, même rurale de très nombreux pays.