FRA3826 - Poster: Les yeux de Montréal

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Blue-bg rounded.svg HSWVersity.svg Les yeux de Montréal

Ariane Charbonneau
20/12/2019
Université de Montréal
fr
Outil : Omeka
Corpus : Images
Résumé : Bibliothèque numérique comportant des documents iconographiques de la ville de Montréal.
Mots-clefs : Bibliothèque numérique, Documents iconographiques, Images, Photographie, Montréal, Édition numérique


Les yeux de Montréal

Bannière de la bibliothèque numérique

Présentation du projet

Les yeux de Montréal est un projet d'édition numérique qui consiste à une bibliothèque de documents iconographiques représentant différents aspects de la vie à Montréal Cette banque d'images permettra donc de rendre accessible des documents, par voie électronique, pour pouvoir conserver et diffuser des archives ou toutes autres types d'images. Celle-ci sera donc compose de photographies, de plans, d'affiches, d'illustrations et de tous autres documents qui seront numérisés ou qui seront déjà transmis sous forme numériques[1]. Dans l'objectif d'avoir une banque d'images la plus diversifiée possible, toute personne désirant élargir le contenu de la bibliothèque pourra le faire. En effet, l'image sera éditée pour avoir les informations nécessaires à la compréhension de cette dernière. Comme cela, Les yeux de Montréal sera une bibliothèque numérique participative.

L'objectif du projet

Le but principal du ce projet est de développer une banque visuelle d'informations concernant Montréal, que ce soit par rapport à son histoire, à l'architecture ou une représentation de la vie quotidienne. Il n'y a pas de limites sur les sujets qui peuvent être représentés sur les images, tant que l'on puisse reconnaître l'essence de la ville. La bibliothèque serait à accès libre pour la consultation, mais si un utilisateur désire avoir les droits d'une image, un montant devra être déboursée, pour le respect des droits d'auteur. Il s'agit du même principe que l'on retrouve sur des banques d'images déjà existantes. La bibliothèque numérique Les yeux de Montréal permettra d’avoir à un seul endroit une grande majorité des documents iconographiques représentant notre histoire et notre identité en tant que métropole, au travers des yeux de ces citoyens.

D'où provient l'idée?

L'idée derrière la bibliothèque Les yeux de Montréal se base sur l'idéologie de la bibliothèque universelle de Jorge Luis Borges. Sa nouvelle La Bibliothèque de Babel imagine une bibliothèque où tous les individus auront accès aux ouvrages et aux informations qui s'y retrouvent[2]. Dans le cas de ce projet, on veut que les citoyens partagent des images qui représentent la vie au coeur de cette ville. Cela permet donc à la fois aux utilisateurs de la bibliothèque d'avoir accès à diverses informations au sujet de Montréal, mais aussi de pouvoir faire grandir les connaissances à son sujet en faisant partie de la communauté qui développera la plateforme.

Souvent, les images historiques des villes se retrouvent sur différentes pages Web et elles peuvent être difficile à répertorier. En créant une bibliothèque de ce genre, cela permettra donc d'avoir à un seul et unique endroit des archives iconographiques de la ville. De plus, en établissant une bibliothèque numérique, cela permet de vérifier les sources des images et de pouvoir valider les références.

Corpus

Le corpus qui sera à l'étude, dans le cadre de ce projet d'édition numérique, est un corpus d’images. Pour établir une bibliothèque comme celle que l'on désire réaliser, il faut d'abord prendre les informations que l'on connait déjà, soit le nom de l'artiste, la date, etc[3]. Cela permettra donc d'établir l'authenticité du document et les métadonnées de celui-ci. Par la suite, si l'on veut que la banque d’images présente des images historiques, il faudra faire en sorte d'avoir des descriptions permettant aux utilisateurs de la plateforme de comprendre le contexte derrière les images. En suivant l'idée derrière la plateforme collaborative Wikipédia, les usagers pourront donner des informations sur des archives dont certaines informations sont incomplètes. Par contre, celles-ci devront être validées par un comité de modérateurs qui filtreront les informations pour s'assurer de leur véracité. Dans des cas où il ne sera pas possible d'avoir une description précise, certaines interprétations pourront être établis selon le contenu de l'image[3]. En ayant un corpus d’images, la banque d'images permettra de pouvoir présenter la vie à Montréal sous différents points de vue et selon des perspectives différentes.

Types de documents iconographiques qui seront acceptés par la bibliothèque

  • Archives historiques
  • Affiches
  • Plans
  • Illustrations
  • Photographies
  • Cartes
  • Tous autres documents jugés pertinents par les curateurs

Outils

Le logo du logiciel Omeka

Pour l'élaboration de la bibliothèque numérique comme celle pour ce projet, le logiciel libre Omeka sera un bon outil pour avoir le résultat recherché. Il s'agit d'un logiciel qui peut agir comme étant un système de gestion de contenu Web, d’archives ou de musées [4]. Omeka permet de développer une bibliothèque numérique en y éditant toutes sortes de fichiers diverses. Dans le cas présent, il sera donc efficace d'éditer une banque d'images avec des informations diverses concernant les documents. Les différentes fonctionnalités de l'outil permet de pouvoir éditer aisément une bibliothèque numérique supportant le langage de balisage HTML, CSS et PHP[4]. De plus, établir une liste de documents que l'on retrouve dans la bibliothèque, l’outil bibliographique Zotero est associé au logiciel pour avoir les sources nécessaires sur la provenance des images[4]. Omeka est facile d'utilisation et peut s'adapter aux divers besoins qui seront nécessaires pour la création de ce projet.

L'éditorialisation dans tout ça?

Dans la création de la bibliothèque, des curateurs devront être mis en place pour traiter les différents documents iconographiques qui seront envoyés par les utilisateurs. Leur rôle sera, certes, d'organiser et d'afficher le contenu sur la plateforme, mais l'éditorialisation vient prendre une place plus importante pour son rôle de structuration des documents et des informations. Selon l'algorithme qui sera établi sur la plateforme, la structuration et les éléments de la bibliothèque auront une importance sur la diffusion du contenu [5]. Les documents seront structurés de façon à ce que les éléments qui ressortent en premier répondront aux recherches faites par l'utilisateur. Lors d'une recherche, les documents iconographiques qui se retrouveront dans les premiers résultats seront ceux qui ont le plus de données associées à l'image. Plus une image aura de l’information, plus celle-ci sera pertinente pour divers projets et pour assurer sa véracité.

Références

  1. « Documents iconographiques numérisés », (s.d.). BAnQ numérique. Repéré de http://numerique.banq.qc.ca
  2. « La Bibliothèque de Babel ». (s.d.). Wikipédia. Référence de https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Biblioth%C3%A8que_de_Babel
  3. 3,0 et 3,1 « Conseils pour analyser une image ». (mai 2016). Le Monde. Repéré dehttps://www.lemonde.fr/campus/article/2016/05/25/conseils-pour-analyser-une-image_4926285_4401467.html
  4. 4,0 4,1 et 4,2 « Omeka ». (s.d.). BibLibre - Services et logiciels libres pour les bibliothèques. Référence de https://www.biblibre.com/fr/omeka/
  5. Vitali Rosati, M. (18 mars 2016). Qu'est-ce que l'éditorialisation?. Sens Public. Repéré de http://sens-public.org/article1184.html?lang=fr