FRA3826 - Les oeuvres littéraires numériques au service d’un nouvel imaginaire littéraire

Une page de Wikiversité, la communauté pédagogique libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche


Blue-bg rounded.svg HSWVersity.svg Projet de répertoire d'oeuvres de littérature numérique

Catherine Depelteau
05/12/2019
Université de Montréal
fr
Outil : Wikiversité
Corpus : Oeuvres de littérature numérique dites de 3e génération entre 2015 et 2019
Résumé : Présentation d'un projet d'édition numérique portant sur la littérature numérique
Mots-clefs : littérature numérique, oeuvres hypermédiatiques
Exemple d'oeuvre alliant littérature et numérique




Constat

Lorsque nous réfléchissons aux nombreux changements induits par le passage à l'ère numérique, ceux relatifs au livre viennent rapidement à l'esprit. Comme le soulève Bertrand Gervais dans l'article Arts et littératures hypermédiatiques : éléments pour une valorisation de la culture de l’écran[1], « La transition d’une culture du livre à une culture de l’écran nous expose à un changement de paradigme quant à la manière de produire et d’assurer la transmission de la culture et de ses manifestations littéraires et artistiques. »

Cette transition entraîne plusieurs transformations parmi lesquelles, notamment, le passage du livre papier au livre numérique ainsi que l'apparition de plusieurs autres formes d'écritures numériques.

Objectif

L'objectif derrière ce projet d'édition numérique est de discuter de l'idée selon laquelle le format littéraire numérique n’est pas là pour remplacer le format papier, mais pour explorer les différentes possibilités offertes par l'environnement numérique et, entre autres, l'incorporation d’autres médias. L'objectif est de constituer un corpus d'oeuvres littéraires numériques (environ entre 2015 et 2019) dans le but, notamment, de défendre l'opinion selon laquelle la littérature numérique n'est pas « moins littéraire » que la littérature papier.

Ce projet d'édition est né d'un projet de recherche articulé autour de cette question: La représentation des territoires imaginaires par le biais des territoires numériques : l’image et le son peuvent-ils contribuer à l’immersion dans un texte sans nuire à sa lecture? Le corpus d'oeuvres qui sera au centre de ce projet d'édition numérique sera consitué de créations numériques à partir desquelles réfléchir à cette question.

Afin de pouvoir mener à bien ce projet, une étude et une analyse approfondies de la littérature sur le sujet s'imposent. Nous tenterons, à l'aide d'outils décrits plus bas, de créer ce corpus de manière à ce qu'on puisse y retrouver des oeuvres de littérature numérique, bien sûr, mais aussi de la littérature scientifique de manière à en comprendre le processus de création ainsi les changements induits dans la lecture et la réception de celles-ci.

Outil(s)

Exemple d'analyse de texte effectuée avec Voyant Tools

L’un des outils envisagés pour mener à bien ce projet est Storyline[2]. Cet outil permettrait de parcourir différentes oeuvres littéraires numériques créées dans les dernières années (depuis 2015) et d'observer les changements qui s'y opèrent ainsi que les conséquences éventuelles sur leur réception. L'idée de répertorier ces oeuvres, dont certaines le sont déjà sur des sites dédiés à la littérature électronique tels que le répertoire d'oeuvres hypermédiatiques du Laboratoire de recherche sur les oeuvres hypermédiatiques de la Chaire de recherche du Canada sur les arts et les littératures numériques[3], ainsi que celui de l'Electronic Literature Organization[4] (ELO) du côté anglophone. Il nous semble que ce genre de site soit une très bonne ressource dans l'étude de ces oeuvres, mais qu'il soit ardu de trouver un endroit où seraient rassemblées ce type d'oeuvres de manière plus exhaustive. L'outil d'analyse textuelle Voyant Tools[5] nous servirait dans ce projet à parcourir la littérature existante sur les écrits numériques dans un souci d'archivage à long terme. À la manière du projet Huma-Num, qui « met à disposition un ensemble de services pour le stockage, le traitement, l'exposition, le signalement, la diffusion et la conservation sur le long termes des données numériques de la recherche en sciences humaines et sociales[6] », qui se sert d'ailleurs de l'outil Voyant Tools, nous aspirons à une plus grande pérennité dans la conservation des oeuvres littéraires numériques.

Nous croyons que l'utilisation de ces deux outils permettra d'établir un corpus de départ pour le projet et servir de matière à nourrir la discussion que nous souhaitons pouvoir avoir sur la littérature numérique et tous les avantages qu'elle nous semble comporter dans l'avènement d'un nouvel imaginaire littéraire.

Corpus

Le projet utiliserait un corpus d'oeuvres de littérature électronique dites de 3e génération, telles que décrites par Leonardo Flores dans son article Third Generation Electronic Literature. Il définit les oeuvres de littérature électronique en général comment étant « a writing-centered art that engages the expressive potential of electronic and digital media[7]. » Il distingue ainsi les oeuvres des trois générations (aussi appelées vagues) :

  1. Pre-web experimentation with electronic and digital media
  2. Innovative works created with custom interfaces and forms, mostly published in the open web (commence en 1995 avec le Web et se poursuit aujourd'hui)
  3. Uses established platforms with massive user bases, such as social media networks, apps, mobile and touchscreen devices, and web API devices

Bien qu'il existe plusieurs autres façons d'entrevoir les différents types de littérature électronique et de les catégoriser, nous avons choisi d'utiliser les générations établies par Flores pour circonscrire la recherche. S'ajouteront les critères de l'image et et du son, c'est-à-dire que nous ne garderons que les oeuvres qui contiennent ces deux éléments puisqu'ils font partie intégrante de la question de recherche du projet pour lequel nous formons ce corpus.

Avec la vitesse fulgurante à laquelle de nouvelles créations de 3e génération apparaissent sur Internet, nous concentrer sur celles créées depuis 2015 nous semble déjà une tâche considérable. Il s'avérera fort probablement nécessaire de restreindre la recherche géographiquement en plus de temporellement. Des critères s'ajouteront au fur et à mesure se cela semble nécessaire.

Bibliographie

Agostini-Marchese, Enrico. 2017. « La littérature à la dérive numérique ». Sens Public, décembre. http://sens-public.org/article1285.html.

Bouchardon, Serge, et Victor Petit. 2019. « Digital Writing: Philosophical and Pedagogical Issues electronic book review ». http://electronicbookreview.com/essay/digital-writing-philosophical-and-pedagogical-issues/.

Flores, Leonardo. 2019. « Third Generation Electronic Literature ». http://electronicbookreview.com/essay/third-generation-electronic-literature/.

Gervais, Bertrand. 2016. « Imaginaire de la fin du livre : figures du livre et pratiques illittéraires ». LHT Fabula, janvier. https://www.fabula.org:443/lht/16/gervais.html.

Vitali-Rosati, Marcello. 2015. « La littérature numérique, existe-t-elle? » Digital Studies/Le champ numérique, février. https://doi.org/10.16995/dscn.42.

Références

  1. Bertrand Gervais, « Arts et littératures hypermédiatiques : éléments pour une valorisation de la culture de l’écran », Digital Studies/Le champ numérique, vol. 1, no  2, 2017-02-21 (ISSN 1918-3666) [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2019-12-19)]
  2. (en) « Storyline », sur Storyline JS (consulté le 20 décembre 2019)
  3. « ALN | NT2 », sur nt2.uqam.ca (consulté le 20 décembre 2019)
  4. « Electronic Literature Organization – To facilitate and promote the writing, publishing, and reading of literature in electronic media. », sur eliterature.org (consulté le 20 décembre 2019)
  5. « Voyant Tools », sur voyant-tools.org (consulté le 20 décembre 2019)
  6. Huma-Num, « Huma-Num : l'infrastructure des humanités numériques », sur www.huma-num.fr, (consulté le 20 décembre 2019)
  7. (en) « Third Generation Electronic Literature », sur Electronic Book Review, (consulté le 19 décembre 2019)