FRA3826-Poster: Les Pensées de Pascal

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche




Introduction

Pascal fut un homme de son temps: honnête homme, moraliste, scientifique éminent, philosophe, janséniste (école religieuse que fréquenta aussi Corneille) et écrivain[1]. Malheureusement, il ne put finir une de ses œuvres majeures, une apologie de la religion chrétienne, avant sa mort. Il ne laissa que des fragments, plus ou moins longs, issus de feuilles de papiers découpées, classés par l’auteur en dossiers; une œuvre en jachère[2]. Réunis ensemble, ces écrits d'un mort furent intitulés sobrement Pensées. Ainsi, les Pensées est une œuvre issue d'un travail d'édition[2].

Problématique

Toute organisation des Pensées relève d'une vision de l’œuvre, d'un mode opératoire. Il n'existe pas d'organisation « véritable » de ce recueil; à preuve, il y eut plusieurs éditions différentes depuis le 17e siècle. Les éditions papier des Pensées fixent nécessairement le texte, lui ôtent toute dynamique. Comment remédier à cette fixité? serait-il possible de s'approprier les Pensées  avec des outils numériques afin d'en faire non plus un texte, mais bien un environnement textuel en constant mouvement? Si un tel projet existerait, il permettrait aux Pensées d'être une œuvre en constante évolution, en « réinterprétation continuelle ».

Projet

Le but de ce projet est donc de permettre aux lecteurs de pouvoir s'approprier l’œuvre en proposant leur propre vision à l'aide de mini-parcours de lecture organisés autour d'un thème ou d'une vision particulière, et de pouvoir les partager. Étant donné l'importance de la Bible dans une apologie de la religion chrétienne, les utilisateurs auraient accès à une version de la Bible en ligne, afin de faire des liens. Les utilisateur auraient aussi accès à une boîte à outils qui contiendrait: l'accès vers la Bible, des tables de concordances des différents éditeurs (Le Guern, Lafuma, Tourneur-Anzieu, Brunschvigc, Port-Royal, Condorcet) et l'explication du fonctionnement du projet.

Outils

Le service utilisé serait Framasite, qui permet de créer gratuitement des sites web. Le format du site serait celui d'un blogue. Les entrées du blogue seraient classées en ordre chronologique. Le premier billet de blogue serait épinglé en premier puisqu'il serait celui de la boîte à outils. L'écriture des articles se ferait en Markdown: la synthaxe Markdown est facilement trouvable sur le web, et permet à quiconque de se l'approprier. La Bible est accessible depuis Wikisource ainsi que les Pensées. Les personnes voulant poster un parcours de lecture pourraient s'inscrire sur le site ou envoyer leur parcours sous forme de courriel qui serait publié par l'administrateur du site. En soi il n'y aurait pas de jugement posé envers les parcours proposés puisque toute chaîne de fragments mis bout à bout est « vraie » pour la personne l'ayant fait. Il n'y aurait pas de censure outre toute proposition qui ne respecterait pas le fonctionnement du site (texte autre que celui prévu, tout sons, vidéos, images, etc.).

Théorie: éditorialisation, philosophie Frama et pascalienne

Le fragment est caractéristique du numérique[3], où le sens disséminé doit être reconstruit sous la forme d'un parcours de lecture. On parle donc dans le numérique de « parcours de sens[3] ». Ce parcours de sens crée du sens, puisque le chemin d'un utilisateur n'existe pas avant qu'il ne le trace[3]. D'ailleurs, les Pensées s'inscrivent directement dans une fragmentarité, et dans un réagencement des fragments en parcours de sens. Les Pensées sont en quelque sorte pré-numériques: elles possèdent des caractéristiques du numérique avant son apparition. Cela démontre bien que le numérique n'est pas tant une rupture qu'une convergence d'éléments préexistants[3]; ainsi, le choix de cette œuvre n'a pas été anodin, et de la placer dans un environnement numérique ne sera pas la transformer, mais au contraire abonder dans le sens que l’œuvre semble commander. Dans son texte Qu’est-ce que l’éditorialisation?, Marcello Vitali-Rosati, professeur à l'Université de Montréal et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les écritures numériques, souligne bien que la notion d'auteur perd de son importance dans l'espace numérique, au profit des processus dynamiques dans lesquels le texte prend forme[4]. À ce titre, les autorités deviennent processuelle pour le numérique, puisqu'elles régulent, déterminent des processus plus que des contenus[4]. Tout comme dans ce projet où les règles déterminent des processus et non leur qualité ou pertinence. Finalement, l'édition numérique se démarque par son ouverture dans le temps (puisqu'un objet n'est pas arrêté dans sa production physique mais en processus continuel) et dans l'espace par son accessibilité[4]. À titre d'exemple, le projet du blogue des Pensées peut être enrichi par n'importe qui à tout moment, et transposable sur d'autres plateformes. D'autre part, les grandes compagnies du numérique cherchent à créer du capital au lieu de créer du commun[4], alors que ce projet de blogue des Pensées permettrait au contraire de créer des savoirs communs, sans visées lucratives. Au sujet du pouvoir il est intéressant de se pencher sur les moralistes du 17e siècle: « auteurs sans autorité[5] », ils participent à « l'émancipation d'un espace proprement littéraire[5] ». La philosophie Frama n'est pas si étrangère à tous ces discours. En effet, là où Pascal assistait à la monté de l'absolutisme, nous assistons aussi à une concentration des pouvoirs, mais à quatre siècle de distances, et celle-ci s'effectue sur les marchés, ainsi que dans l'espace numérique[6][7][8]. Framasoft est une association créée à l'encontre de ce mouvement concentrationnaire puisque l'un de leur pilier est la décentralisation[9]. Elle s'appuie aussi sur la liberté qui s'oppose à la fermeture des logiciels[9] et leur but est de créer des logiciels libres et interopérables, accessibles à tous, principe à la base même du web[9]. Pascal s'inscrit lui aussi, à sa manière, dans une certaine démocratisation: comme les autres moralistes, il promeut la figure de l'honnête homme: celui qui parle afin d'être compris, qui adapte son discours, se fait poli et civil[1]. Cette adaptation de la parole est une sorte de démocratisation de la pensée, puisqu'elle la rend accessible. Ainsi, à leur manière, Pascal, Frama, et Marcello se répondent. 

« Quand la force combat la force, nous dit Pascal, la plus puissante détruit la moindre : quand l'on oppose les discours aux discours, ceux qui sont véritables et convaincants confondent et dissipent ceux qui n'ont que la vanité et le mensonge : mais la violence et la vérité ne peuvent rien l'une sur l'autre[10] ». Ainsi, à cette concentration du pouvoir, ce projet ce veut accessible, ouvert et libre dans son code même; une voix contraire à celle du simple pouvoir. Ce sur quoi Framasoft, Pascal et Vitali-Rosati semblent s'entendre.


  1. 1,0 et 1,1 Dominique DESCOTES, François RUSSO, « PASCAL BLAISE - (1623-1662) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 novembre 2019. URL : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/blaise-pascal/
  2. 2,0 et 2,1 Christian BIET, « PENSÉES, Blaise Pascal - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 novembre 2019. URL : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/pensees/
  3. 3,0 3,1 3,2 et 3,3 anglais Marcello Vitali-Rosati, « La littérature numérique, existe-t-elle? », Digital Studies/Le champ numérique, 2015-02-06 (ISSN 1918-3666) [texte intégral lien DOI (pages consultées le 2019-12-20)]
  4. 4,0 4,1 4,2 et 4,3 Marcello Vitali Rosati, « Qu'est-ce que l'éditorialisation ? », Sens Public, 2016-03-18 (ISSN 2104-3272) [texte intégral (page consultée le 2019-12-20)]
  5. 5,0 et 5,1 François TRÉMOLIÈRES, « MORALISTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 novembre 2019. URL : http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/moralistes/
  6. « Les Gafam défient désormais les principaux Etats du globe. Et ces derniers contre-attaquent », Le Monde, 2019-09-24 [texte intégral (page consultée le 2019-12-20)]
  7. (en) Broadb et Now Team Broadb, « Google Owns 63,605 Miles and 8.5% of Submarine Cables Worldwide », sur Broadband Now, (consulté le 20 décembre 2019)
  8. Smyrnaios Nikos, « L’effet GAFAM : stratégies et logiques de l’oligopole de l’internet », Communication & langages, 2016/2 (N° 188), p. 61-83. DOI : 10.4074/S0336150016012047. URL : https://www.cairn.info/revue-communication-et-langages1-2016-2-page-61.htm
  9. 9,0 9,1 et 9,2 Framasoft. Dégooglisons Internet, https://degooglisons-internet.org/fr/
  10. PASCAL, Blaise. Les Provinciales, Pierre de la Vallée, Cologne, 1657, douzième lettre, URL : https://fr.wikisource.org/wiki/Les_Provinciales_(Vall%C3%A9e)/12