Leçons de niveau 15

Enfance, un concept au carrefour des sciences/l'enfance et la sociologie

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
l'enfance et la sociologie
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Enfance, un concept au carrefour des sciences
Chap. préc. :l'enfance et l'histoire
Chap. suiv. :l'enfance et le droit
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Enfance, un concept au carrefour des sciences : l'enfance et la sociologie
Enfance, un concept au carrefour des sciences/l'enfance et la sociologie
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La sociologie en tant que science des phénomènes sociaux s'est intéressés à «L'enfance» comme objet d'étude sous de multiples aspects; nous ne citerons que quelques exemples:

Le changement du regard sur l'enfance décrit par les historiens a été conceptualisé par les sociologues en termes de statut et de rôle, le statut étant attribué par l'extérieur (la société) lui laissant plus ou moins de liberté d'assumer le rôle qu’il est censé y jouer. L'industrialisation, la migration des campagnes vers la ville, le travail des enfants ayant fait éclater les structures familiales anciennes, la sociologie a étudié en détail les relations sociales à l'intérieur de cette nouvelle structure familiale réduite et la place qu'on assigne aux enfants. Bien d'autres changements de la société, des mœurs, de la famille ont été décris et analysés par les sociologues du point de vue de leur impact sur l'enfance: L'émancipation des femmes (le passage de l'autorité paternelle à l'autorité parentale), la multiplication des cas de divorce et l'attribution du droit de garde des enfants et de façon concomitante la multiplication des familles recomposées le prolongement de la scolarité; le chômage des jeunes et leur séjour prolongé au domicile des parents.

Un autre phénomène a été analysé très finement par la sociologie: c’est la somme croissante d’argent de poche à la disposition des enfants qui a été envisagée en termes de pouvoir d'achat d’un groupe spécifique de la société qui est devenu la cible privilégiée d’une publicité spécifiquement conçue à son intention.

La sociologie a également mis en évidence que dans les différentes couches sociales qui composent une société, les statuts et rôles des membres d’une famille ne sont pas définis de la même façon. Aujourd’hui on peut également - grâce, entre autres, à la sociologie - évaluer la santé ou la pathologie d’un groupe familial en tenant compte de son comportement face aux attentes qu'a la société envers lui. Ce dernier point fait partie de la théorisation d’une thérapie psychologique particulière qu'est la thérapie familiale que, faute de place, nous n'aborderons pas ici.

Un dernier point - notamment par rapport à la sociologie - doit être souligné: deux sciences voisines (ici la psychologie et la sociologie) peuvent avoir le même sujet d'étude (L'enfance) mais arriver à des résultats apparemment contradictoires si l’on ignore que le point de vue sur un objet d'étude n'est jamais le même d’une science à l'autre et que les méthodologies divergent.

Ainsi, la sociologie a étudié les évolutions de rôle et de statut du père et de la mère à l'intérieur de la famille à la suite de l'émancipation des femmes, et comment l'enfant était impliqué dans ces changements. Parallèlement, les psychologues ont mis en évidence que simultanément à cette évolution dans l'imaginaire des enfants la mère représente toujours l'amour,la protection et la permissivité alors que le père continue de représenter la loi et la répression.

Ce point doit nous rappeler qu’il faut toujours beaucoup de prudence lorsque l’on veut généraliser un phénomène observé et plus encore lorsque l’on cherche à le transposer d’une science à l'autre.