Dynamiques de la mondialisation/Fiche/Plan et notions-clés

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fiche mémoire sur la mondialisation
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Fiche : Plan et notions-clés
Dynamiques de la mondialisation/Fiche/Plan et notions-clés
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.



Image logo représentatif de la faculté

Dynamiques de la mondialisation/Fiche/Plan et notions-clés est une ébauche concernant la géographie. Vous pouvez aider le projet Wikiversité en l'améliorant.

Il s'agit d'une fiche de révision du chapitre : elle doit fournir le plan du cours, ainsi que les principales notions-clés.

La mondialisation, fonctionnement et territoires

Un produit mondialisé[modifier | modifier le wikicode]

Le pétrole, un produit mondialisé
Les acteurs de la scène pétrolière

Les firmes nationales (États) qui contrôlent les réserves,
les FTN (ex : Shell) qui ont la technologie
l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et l'AIE (Agence internationale de l'énergie),
les transporteurs (ex : Mærsk) qui ont les pétroliers,
les pays fournissant les pavillons de complaisance aux bateaux,
les ports (ex : Rotterdam).

Des flux pétroliers complexes

Pays développés importent depuis les pays en développement ou non développés.
États-Unis importent de 40 pays différents → stabilité ;
transport par bateaux (à l'échelle globale), oléoducs (à l'échelle continentale) ou camion-citerne (locale), + réexportations,
les États-Unis sont le principal client du Canada et de l'Amérique latine,
l'Europe occidentale s'approvisionne surtout en Russie et en Afrique,
l'Asie orientale au Moyen-Orient et en Asie du Sud-Est.
Nouvelles puissances (Chine) font monter les prix, nouvelles gisements les font descendre.

Acteurs, flux, débats[modifier | modifier le wikicode]

Acteurs, flux et débats de la mondialisation

Des acteurs en concurrence
Les acteurs privés

FTN : séparent leurs activités (conception, production, vente),
chiffre d'affaires parfois comparable à celui d'un pays,
organisations illégales (drogues, humains,...)

Les acteurs publics

États, institutions, organisation supranationale
États peuvent s'ouvrir (États-Unis) ou se fermer (Bhoutan),
organisations peuvent favoriser ou réguler (FMI, UE, OMC),
regroupement d'États plus ponctuels (G7, G20)

ONG et individus

Conflits avec les FTN ou les États (Greenpeace, Amnesty International),
individus presque négligeable si inclus, soit exclus (altermondialiste)

Des flux polarisés
Flux de marchandises

Les flux de marchandises concernent les produits manufacturés, énergétiques, miniers et agricoles
Polarisés autour des pôles de la triade, petits pôles (l'Amérique du Sud, le Moyen-Orient, l'Afrique et la CEI),
polarisation renforcés par la spéciation des secteurs (produits manufacturés/matières premières),
flux principalement par mers (pour le coût) ou par avions (pour le temps)

Flux humains

touristes (un milliard),
migrants (220M),
réfugiés (2,5M)
(chiffres en internationaux, internes non compris)
avion

Flux immatériels

Échanges de services marchands, placements boursiers et investissement direct à l'étranger,
flux polarisés sur la Triade (NY : 42 % du trading mondial),
paradis fiscaux pour les flux illégaux

Les débats sur la mondialisation
Les adversaires de la mondialisation

antimondialiste et altermondialiste,
dénoncent les inégalités et la spéculation boursière

Des propositions alternatives

Nombreuses et variées ex : commerce équitable,
entreprise en profite Greenwashing pour se refaire une image

Territoires intégrés[modifier | modifier le wikicode]

Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation

Les pôles de la mondialisation
Une mondialisation multipolaire


Métropoles et façades maritimes


Les marges de la mondialisation
Raisons économiques


Raisons politiques


Espaces maritimes[modifier | modifier le wikicode]

Les espaces maritimes, approche géostratégique

Les espaces maritimes
Des lieux clés de la mondialisation


Des espaces à s'approprier


Des enjeux de puissance