Discussion:Introduction à la conjugaison française/Le sujet et les personnes

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le sujet est une fonction du Français, que l’on utilise avec un verbe. C'est un élément très important de la conjugaison, car « Un verbe s'accorde avec son sujet, en genre et en nombre ». Le sujet est, à la voix active, l'entité qui fait l'action présentée par le verbe, ou dont on décrit un état, une qualité, ... et à la voix passive l'entité qui subit l'action.

Une telle entrée en matière mérite quelques commentaires.


1. Considérons la formule: "Le sujet est une fonction du Français, que l’on utilise avec un verbe."

a) Personnellement, je transformerais en minuscule cette majuscule du mot "Français", sans quoi, votre lecteur restera fort perplexe: quelle est donc cette fonction que vous attribuez à vos braves concitoyens ? b) Que signifie la formule: "le sujet est une fonction du français"? Et la formule: "une fonction qu'on utilise avec un verbe"? On ne peut bien évidemment pas, dans un document de ce type, sur un site qui se donne pour très sérieux et très rigoureux (Wikiversité), se contenter d'une formulation aussi approximative. On ne peut accepter qu'une définition qui ne prête à aucun malentendu, qu'une définition qui permette à tout coup à votre lecteur d’identifier ce qu'et rien que ce que vous appelez "sujet".

2. Considérons maintenant la phrase suivante: "Le sujet est, à la voix active, l'entité qui fait l'action présentée par le verbe, ou dont on décrit un état, une qualité, ... et à la voix passive l'entité qui subit l'action."

a) Dans une phrase comme: "Pierre aide Paul", le sujet est-il l'individu qui se nomme "Pierre" ou le nom "Pierre"? A vous en croire, le sujet serait non pas un constituant linguistique de la phrase mais l'"entité" à laquelle il réfère. Est-ce avec l'individu dénommé Pierre ou avec le nom propre Pierre que le verbe s'accorde ? b) De votre observation on peut inférer que dans les phrases: a) "Le temps est chaud."; b) "Le chat dort.", les verbes "est" et "dort" sont à la voix active. Or il s'agit de verbes pour lesquels l’opposition "voix active"/"voix passive" n'existe pas. Vous déclenchez (réveillez) en disant cela une discussion oiseuse, et qui, plus est, n'est absolument pas utile dans la définition du sujet. Car sujet d'un verbe à la voix active, sujet d'un verbe à la voix passive, et sujet de tout autre type de verbe présentent suffisamment de traits distinctifs communs pour qu'on s'en contente.

Mille excuses de devoir être aussi direct. Il s'agit de points de matière tellement importants, dont l'ignorance entraîne tant de dégâts chez les francophones!!! Une leçon sur les rapports entre le sujet et le verbe a comme prérequis bien sûr une capacité sans faille de reconnaître d’une part le sujet, d’autre part le verbe, capacité impensable sans une connaissance stricte des traits distinctifs de chacun.