Leçons de niveau 14

Diffraction/Autres conditions de diffraction

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Autres conditions de diffraction
Icône de la faculté
Chapitre no 5
Leçon : Diffraction
Chap. préc. :Principe de Huygens-Fresnel
Chap. suiv. :Théorème de Babinet
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Diffraction : Autres conditions de diffraction
Diffraction/Autres conditions de diffraction
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Le cas de la diffraction par une ouverture rectangulaire est certes intéressant, mais c’est loin d’être le seul. Nous allons ici donner quelques exemples d'autres types d'ouvertures, leurs caractéristiques et les pistes mathématiques pour les résoudre.

Autres formes d'ouverture[modifier | modifier le wikicode]

Ouverture circulaire[modifier | modifier le wikicode]

L'ouverture circulaire produit des anneaux concentriques lumineux et sombres alternativement (la symétrie du problème est donc à nouveau respectée). La taille approximative de la tache centrale est , où r est le rayon de la tache, la longueur d'onde de la lumière, et a le rayon du trou diffractant. Cette figure de diffraction peut être calculée en passant en coordonnées polaires.

Trous d'Young et fentes d'Young[modifier | modifier le wikicode]

On appelle trous d'Young (respectivement fentes d'Young) le montage constitué d'un plan opaque percé de deux trous diffractants (respectivement deux fentes) l'un à côté de l'autre. On observe alors dans le cas des trous les même anneaux concentriques comme pour la simple ouverture circulaire, mais striées de bandes sombres et de bandes plus claires. Ainsi, on retrouve le fait que la plus petite échelle de symétrie au niveau des ouvertures (symétrie circulaire des trous) est celle qui se retrouve à plus grande échelle sur la figure d'interférence (on observe bien des anneaux striées de bandes, et non des bandes striées d'anneaux). On remarque en outre que la visualisation de la figure de diffraction permet de donner des informations précieuses sur l’objet diffractant.

Diffraction par des motifs[modifier | modifier le wikicode]

La diffraction par des motifs consiste à reproduite le même motif de diffraction (trou, fente…) en plusieurs point du plan de diffraction. C’est ce que l’on a fait dans le cas des trous d'Young par exemple. La résolution mathématique se fait en calculant la figure de diffraction d'un seul motif, puis en sommant toutes les figures de diffraction engendrées par chaque motif. Il faut bien sûr dans ce cas faire attention à la phase à l'origine au niveau des motifs.

Diaphragmes de phase ou d'amplitude[modifier | modifier le wikicode]