Leçons de niveau 2

Dialectes français d'Amérique du Nord/Français cajun

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Français cajun
Icône de la faculté
Chapitre no 4
Leçon : Dialectes français d'Amérique du Nord
Chap. préc. :Français acadien

Exercices :

Français cadien
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Dialectes français d'Amérique du Nord : Français cajun
Dialectes français d'Amérique du Nord/Français cajun
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.


Le français cadien[note 1] ou français cajun, parfois aussi appelé « français régional louisianais » est l’une des deux variétés du français parlées essentiellement dans l’État de la Louisiane (États-Unis). Le français parlé dans le sud de la Louisiane par les anciens est particulier à la région. Il est très proche de l'acadien (dialecte franco-canadien des provinces du Nouveau-Brunswick et de Nouvelle-Écosse). Les différences sont essentiellement académiques, ainsi un Cadien de langue maternelle française peut assez facilement communiquer avec presque tous les francophones dans le monde.

Le français cajun est parlé particulièrement dans les paroisses du Sud appelées Acadiana. La région de l'Acadiane est le lieu privilégié où vit la majorité des Cajuns francophones, avec la ville de Lafayette comme capitale culturelle et linguistique. La plupart des villes de l'Acadiane comme Opelousas, Pont-Breaux, Saint-Martinville, etc. affichent également leur diversité culturelle et linguistique.

En 1968, la constitution de la Louisiane est modifiée et la Louisiane devient un état bilingue anglais et français.

Panneau routier bilingue à l'entrée de la Louisiane
Plaques bilingues des noms des rues de Lafayette
Rue à Saint-Martinville
Pourcentage de locuteurs des français cadien et/ou français standard dans les différentes paroisses louisianaises :
  •      20 à 30 %
  •      15 à 20 %
  •      10 à 15 %
  •      4 à 10 %
  •      moins de 4 %
  • En 2007, la plupart des Cadiens d'ancienne génération sont bilingues, après avoir grandi avec le français à la maison et l'anglais pour les études. Les locuteurs du français cadien ont diminué considérablement. Toutefois, des efforts sont faits pour réintroduire la langue parmi les plus jeunes générations. Le Conseil pour le développement du français en Louisiane (CODOFIL) continue à enseigner une version de français entre le dialecte ancien cadien et le français de France ou métropolitain.

    Le CODOFIL[modifier | modifier le wikicode]

    Le Conseil pour le développement du français en Louisiane ou CODOFIL (en créole : Konséy pou Dévelopmen di françé en Lwizyàn) est une agence de l'État pour la promotion de l'usage du français (aussi bien le français métropolitain que le français cadien) dans la population de Louisiane. Le conseil a son siège à Lafayette. Initié par le représentant (député) louisianais James Domengeaux, il a été créé en 1968.

    Musique cajun[modifier | modifier le wikicode]

    La musique traditionnel des cajuns est nommée musique Cajun, Le Zarico ou Zydeco et Rock français louisianais.

    Beau Jocque (1997)

    Le zarico (ou zydeco) est un genre musical apparu dans les années 1930 en Louisiane, proche parent de la musique cadienne, incluant de nombreuses influences Blues et Rhythm 'n' Blues. L'instrument de prédilection du Zarico est l'accordéon.

    les autres dialectes français de Louisiane[modifier | modifier le wikicode]

    L’autre dialecte du français louisianais est le français créole, descendant du français populaire véhiculaire de l’époque coloniale  qui était la langue maternelle des planteurs. À présent, ce créole louisianais ne se parle plus que dans la ville de La Nouvelle-Orléans. À l'origine, le mot « créole » en Louisiane n'avait pas de désignation raciale originale mais qualifie par la bouche même des créoles actuels, des individus de diverses origines ethniques et dont les couleurs de peaux varient du blanc à l'ébène ; en effet, « créole » désigne celui qui est autochtone à la Louisiane. Le recensement de l'année 2000 a dénombré 198 784 francophones louisianais de plus de cinq ans dont 4 470 parlant le créole louisianais.

    Il y avait aussi les dialectes français parlés par des tribus indiennes, telle que celle des Houmas (peuple amérindien), converties au XVIIe et au XVIIIe siècles.

    Exemples de français cadien[modifier | modifier le wikicode]

    • Il faut manger les grillots avec le tactac.
    (dicton : il faut manger les grains durs avec le pop-corn, cad, dans la vie il faut prendre les choses comme elles sont, le mauvais et le bon)
    • Il met de la gasoline dans son char.
    • Tous les matins, elle se met de l'essence pour sentir bon. (parfum)
    • Martin a offert une catin à sa fille pour Noël. (poupée)

    Notes[modifier | modifier le wikicode]

    1. (terme dérivé du mot acadien par aphérèse et palatalisation)


    Liens internets[modifier | modifier le wikicode]

    Exercices[modifier | modifier le wikicode]

    Image logo représentative de la faculté Voir les exercices sur : Français cadien.