Leçons de niveau 12

Défi énergétique/Puissance et énergie au quotidien

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Puissance et énergie au quotidien
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Défi énergétique
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Zoom sur l'énergie nucléaire

Exercices :

Le trottoir intelligent
Exercices :Le train solaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Défi énergétique : Puissance et énergie au quotidien
Défi énergétique/Puissance et énergie au quotidien
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.


Puissance et énergie : quel lien ?[modifier | modifier le wikicode]

Définition de la puissance[modifier | modifier le wikicode]

D'un puissant phare au xénon d'une voiture moderne ou d'une petite DEL signifiant la mise en veille d'un écran d'ordinateur, quel système consomme le plus d'énergie ? Le piège classique est de réponde : "le puissant phare" car il y a une différence entre puissance et énergie. En fait, on ne peut pas répondre à cette question car il nous manque une donnée : le temps. En effet, si le puissant phare n'est allumé qu'une demi-seconde, il se pourrait bien qu’il ait consommé moins d'énergie qu'une petite DEL restée allumée plusieurs jours. Pour comparer les deux systèmes, on indique dessus leur puissance P, c’est à dire la quantité d'énergie qu’ils consomment en une seconde.

Relation entre puissance et énergie[modifier | modifier le wikicode]

Pour trouver l'énergie E que consomme le système pendant un certain temps Δt, il suffit de multiplier la puissance par le temps : .
Comme toute relation de physique, il faut savoir quelles unités utiliser pour les différentes grandeurs :

  • L'énergie s'exprime en joules (J)
  • La puissance s'exprime en watts (W)
  • Le temps doit s'exprimer en secondes (s)

Cette relation, contrairement à la plupart des autres dans le cadre du programme de 1ère L / ES, est à connaître par cœur !
Exemple : supposons que le phare au xénon ait une puissance de 900 W et qu'on le fasse fonctionner pendant deux heures (trajet sur autoroute par exemple), alors l'énergie consommée par celui-ci est : .
Les watts et les joules sont de petites unités d'énergie, il vient donc deux remarques importantes :

  • Le tableau des multiples et sous-multiples des unités est à connaître, car très pratique pour exprimer par exemple le résultat précédent sous la forme
  • D'autres unités d'énergies ont été inventées dans divers domaines, en fonction de l’ordre de grandeur des énergies rencontré dans ces domaines

Multiples et sous-multiples utiles en classe de 1ère L / ES[modifier | modifier le wikicode]

Préfixes du système international d'unités
Préfixe Symbole Nombre décimal Puissance Energie Nom
1012 téra T 1 000 000 000 000 Térawatts (TW) Térajoules (TJ) Billions
109 giga G 1 000 000 000 Gigawatts (GW) Gigajoules (GJ) Milliards
106 méga M 1 000 000 Mégawatts (MW) Mégajoules (MJ) Millions
103 kilo k 1 000 Kilowatts (kW) Kilojoules (kJ) Milliers
100 (aucun) (aucun) 1 watts (W) joules (J)
10−3 milli m 0,001 milliwatts (mW) millijoules (mJ) Millième
10−6 micro µ 0,000 000 1 microwatts (µW) microjoules (µJ) Millionième

Consommation énergétique[modifier | modifier le wikicode]

Les constructeurs, les industries, les fournisseurs d'électricité, etc. nous informent de la puissance des objets qui nous entourent, mais comme il a été précisé précédemment, ils utilisent des unités qui leur sont à chacun spécifiques, prenons quelques exemples pour savoir où trouver l'information et comment l’interpréter.

Facture énergétique et Kilowatt-heure[modifier | modifier le wikicode]

Exemple de facture d'électricité à Strasbourg

Sur une facture d'électricité par exemple, l'énergie consommée par le foyer est exprimée en kilowatt-heure (kWh) et non pas en joules, comme indiqué sur l'exemple ci-contre. Même si l’on entend le mot "watt" dans "kilowatt-heure", il s'agit d'une unité d'énergie !
Définition : un kilowatt-heure est l'énergie que consomme (ou produit) un dispositif ayant une puissance de mille watts (1 kW) pendant une heure (3600 s). On peut en déduire la correspondance en joules : Échec d'analyse (erreur de syntaxe): {\displaystyle {{Unité|1|{{Abréviation|kW|kilowatt}}}}h = 1000 \times 3600 J = 3,6 MJ} .
Trois remarques :

  • A la question : "Quel est l'énergie consommée par un four à micro-ondes de puissance 1 kW pendant 15 minutes ?", La réponse est facile si on la donne en kWh : comme 15 minutes représentent un quart d'heure et que le micro-onde a une puissance de 1 kW, il a consommé 0,25 kWh
  • Certaines personnes font l'erreur d'écrire kW/h à cause de notre habitude de voir des km/h sur nos compteurs de voiture : le kilowatt-heure est bien un kilowatt fois une heure et s'écrit donc kWh
  • De la même façon que nous venons de définir le kWh, on peut imaginer définir le Wh, le MWh, etc.

Électroménager et moyens de locomotion[modifier | modifier le wikicode]

Energy label 2010

Sur les frigos, les grille-pains, les fours à micro-ondes, les voitures, etc. les fabricants nous informent grâce à une "étiquettes énergie" telle que celle présentée ci-contre. Pour l'électroménager, la consommation est donnée en kilowatt-heure par an. Notons que cette indication n'est qu'une estimation : il s'agit d'une consommation dans certaines conditions d'utilisation (nombre d'heures de fonctionnement par jour, puissance moyenne d'utilisation, etc.). Il n’est pas dit que vous utiliserez exactement la même quantité d'énergie au bout d'un an.

A l'échelle mondiale[modifier | modifier le wikicode]

Reserves energetiques mondiales

"tep" signifie : "tonne équivalent pétrole", c’est l'énergie que libère la combustion d'une tonne de pétrole, c’est à dire environ 42 GJ. On l'utilise pour comparer les énergies que consomment annuellement les états, l'efficacité des diverses sources d'énergie, les ressources énergétiques mondiales, etc.
Ci-contre la répartition des réserves énergétiques mondiales, en Gtep, c’est à dire en Gigatonne équivalent pétrole : en milliards de tep !

Diverses formes d'énergie[modifier | modifier le wikicode]

Depuis le début de ce chapitre, nous mesurons, nous comparons, nous calculons des énergies sans nous soucier de leur forme, de leur source. L'objet de cette partie est de les classer et d’en donner quelques caractéristiques. L'énergie est la capacité d'un système à "faire quelque chose", c’est une grandeur qui peut prendre diverses formes mais qui ne se crée pas et ne disparaît pas : l'énergie se conserve, c’est l'un des grands principes de la physique (sauf dans des conditions très particulières que nous détaillerons pour l'énergie nucléaire).

Les énergies mécaniques[modifier | modifier le wikicode]

La mécanique est l'étude du mouvement des corps et de leur cause. On distingue donc deux types d'énergies mécaniques :

  • L'énergie cinétique qui est l'énergie de mouvement : un corps de masse m (en kg) et se déplaçant à une vitesse v (en m/s) a une énergie cinétique (en J)
  • L'énergie potentielle qui est l'énergie liée à la position d'un corps dans un champ de forces. L'exemple le plus simple est l'énergie potentielle de pesanteur qui est liée à l'altitude z (en mètres) d'un corps de masse m (en kg) sur une planète de pesanteur g (en N/kg) : (en J)
  • D'une façon plus générale, lorsqu'une force s'exerce sur un corps pendant un certain temps, l'énergie qu'elle lui communique est appelée travail et se note W comme "work" en anglais (à ne pas confondre avec les watts !)

Lorsqu'on se frotte les mains parce qu'on a froid, on transforme le travail des forces de frottement en chaleur. C'est ici un premier exemple de transformation énergétique. Il est à noter que la transformation inverse est beaucoup plus complexe : ce n’est pas en chauffant ses mains que celles-ci vont se mettre à bouger ! Pour que de la chaleur puisse engendrer un mouvement (du travail), il faut avoir recourt à un moteur thermique comme dans les voitures par exemple. On dit que l'énergie thermique (la chaleur) n’est pas tout à fait équivalente aux autres formes d'énergie, que c’est une forme dégradée d'énergie. Derrière cette notion se cache un autre grand concept de la physique.

L'énergie chimique : biomasse, énergies fossiles, etc.[modifier | modifier le wikicode]

Lorsqu'on brûle un combustible, il se déroule une réaction chimique exothermique appelée combustion : . Le terme exothermique veut dire "qui libère de l'énergie". Chaque combustible est plus ou moins efficace ; pour les comparer, on a mesuré et répertorié leur pouvoir calorifique , c’est à dire l'énergie que libère la combustion d'un kilogramme de ce combustible ; il s'exprime donc en joules par kilogramme (J/kg). lorsque le combustible est un liquide, on donne parfois le pouvoir calorifique en joules par litre (J/L), par exemple : quelle est l'énergie libérée par la combustion d'un volume de diesel (pouvoir calorifique ) ?

Lorsqu'on fait du sport, notre corps transforme de l'énergie chimique (celle des aliments que nous avons digérés) en énergie mécanique (cinétique pour un coureur, potentielle de pesanteur pour un grimpeur, etc.) : nos muscles sont le siège d'une combustion grâce au dioxygène que nous respirons, qui forme du dioxyde de carbone que nous expirons et de l'eau que nous évacuons par la peau.

L'énergie nucléaire[modifier | modifier le wikicode]

Reacteur eau pressurisee

L'énergie nucléaire est celle confinée dans les noyaux des atomes constituant la matière. C'est dans ce cas particulier qu’il n'y a pas conservation de l'énergie, du moins en apparence : lorsqu'un gros noyau se casse, ou lorsque deux petits noyaux fusionnent, il y a perte de masse (notons-la "m") et du coup production d'énergie (notons-la "E") : la masse s’est transformée en énergie selon la relation d'EINSTEIN avec la célérité de la lumière dans le vide.
Cette source d'énergie phénoménale sera étudiée en détails dans le chapitre Zoom sur l'énergie nucléaire ; en attendant, contentons-nous de remarquer qu'une fois de plus l'énergie est transformée avant d’être utilisée : elle passe d'énergie nucléaire à chaleur dans le réacteur, puis elle est convertie en énergie cinétique pour faire tourner des turbines qui enfin la transforme en énergie électrique, comme le montre le schéma de fonctionnement ci-contre.

Notion de chaine énergétique et de rendement[modifier | modifier le wikicode]

Comme il a déjà été signalé dans le paragraphe précédent, l'énergie se conserve mais subit diverses transformations qu'on peut représenter par une chaine énergétique. Quelques exemples sont donnés dans le tableau ci-dessous.

Quelques exemples de chaines énergétiques
Forme d'origine transformateur 1 Forme d'arrivée transformateur 2 Forme finale
chimique moteur de voiture cinétique
nucléaire réacteur cinétique turbine électrique
chimique centrale à charbon cinétique turbine électrique
potentielle de pesanteur chute libre cinétique
électrique grille pain thermique (chaleur)
électrique lampe UV lumineuse peau chimique
électrique aspirateur cinétique


Au cours de ces transformations, il peut y avoir des pertes. Par exemple, lorsqu'on approche sa main près d'une lampe, on sent que celle-ci est chaude, elle est pourtant sensée convertir l'énergie électrique en lumière, mais une partie de cette énergie est "perdue" sous forme de chaleur. On définit le rendement R (ou l'efficacité E) d'une chaine énergétique par le rapport de la quantité d'énergie utile (l'énergie lumineuse dans l'exemple précédent) sur la quantité d'énergie consommée (électrique dans l'exemple précédent) :
Par exemple, calculons le rendement d'un four à micro-ondes de puissance électrique P = 1 000 W fonctionnant pendant deux minutes pour réchauffer une tasse de café, sachant qu'on peut facilement montrer que l'énergie fournie au café est  :