Leçons de niveau 12

Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés/Croissance économique

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Croissance économique
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Mondialisations
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés : Croissance économique
Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés/Croissance économique
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La croissance économique désigne l'accroissement de la production globale d'une économie. Sur l’ensemble de la période de 1850 à nos jours, quasiment tous les États du monde connaissent une croissance économique. Mais elle n’est pas régulière (elle varie dans le temps) ni même aussi forte partout (elle varie dans l'espace).

Nous aborderons d’abord les différentes phases de cette croissance économique.

Première révolution industrielle[modifier | modifier le wikicode]

Une première phase de croissance à la fin du XVIIIe siècle où le Royaume-Uni dominait le monde.

La première industrialisation commence en Angleterre et en Écosse : elle repose sur l’utilisation de la machine à vapeur et du charbon, et favorise l'essor des industries traditionnelles (industries textiles et sidérurgie). Cela engendre une croissance économique pour le Royaume-Uni et le place en tête du monde, possession de bases militaires sur l’ensemble du globe, extrêmement riches, et surtout alimentent les pays en charbon et autre minerai qui a l'époque était nécessaire par le développement du nouveau moyen de transport, le train.

en 1914, la Première Guerre mondiale éclate, le Royaume-Uni rentre en guerre et dépense beaucoup d’argent durant cette période. C'est à se moment que les États-Unis, qui se sont beaucoup enrichi durant la guerre, devienne la puissance numéro un et que le dollars devient la première monnaie d'échange internationaux. Ce changement entraine une deuxième industrialisation.

Deuxième révolution industrielle[modifier | modifier le wikicode]

La deuxième industrialisation se fonde sur :

  • l’utilisation de nouvelles énergies : l'électricité et surtout le pétrole qui permet le développement du moteur à explosion.
  • la modernisation des structures de production est complétée par la mise en place de méthodes de travail plus efficaces : les fabrications sont standardisées pour baisser les coûts de production, les usines ont recours au travail à la chaîne, avec des ouvriers mieux payés qui vont consommer ce qu’ils produisent (fordisme).

Ces méthodes permettent une augmentation de la productivité des usines mais entraînent aussi des changements dans les autres secteurs économiques et dans la société. On assiste à un début de modernisation et de mécanisation de l'agriculture. L'exode rural se développe avec les besoins accrus de main d'œuvre des usines installées en ville (près des consommateurs et sur des carrefours commerciaux). Le secteur tertiaire prend de l'importance (prémices de la grande distribution avec les grands magasins, développement des emplois de bureau, etc.).

Ce développement industriel est le moteur de la croissance économique. Il entraîne la mise en place de nouvelles structures économiques basées sur le capitalisme, le libre-échange (libéralisme économique) et le développement des sociétés anonymes (ces dernières vendent des actions pour augmenter leur capital dans le but d'investir pour se moderniser). Un système financier de plus en plus international se développe avec la création de grandes bourses au rayonnement mondial et de banques qui collectent l'épargne, font des prêts, vendent et achètent les actions des entreprises – tout ceci étant favorisé par la multiplication des moyens de paiement (billet, chèque, etc.).

La création facile d’argent par les banques américaine va, durant la guerre du Viêt Nam, faire baisser la valeur du dollars et donc le pouvoir des États-Unis. Cela entraine une nouvelle aire économique, l'aire multipolaire.

Durant cette aire tous les pays possédant un capital élevé vont diriger le monde, les pôles économiques vont se disperser dans le monde (ex : les trois principales bourses mondiales sont à New York, Londres et Tokyo) mais également la création d'une politique mondiale dirigée par l’ensemble des pays développés, l'ONU.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]