Contrôle de processus/Relever des données de production

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Les entreprises utilisent plusieurs types de données depuis maintenant un bon moment. Qu’elles soient liées à la production ou à la machine, ces données permettent de sécuriser des projets, dimensionner et valider ceux-ci ou encore anticiper, piloter et surveiller une production.

Avant d’utiliser ces données, il faut être apte à définir lesquelles sont nécessaires afin de mettre en place une base, et trouver la solution adaptée pour les récupérer.

Ces données recueillies permettront d’alimenter le processus d’amélioration continue, toujours plus important de nos jours pour se positionner sur un marché toujours plus concurrentiel.

Dans le secteur industriel comme beaucoup d’autres, la collecte et l’interprétation de données est quelque chose de colossal. Et cela ne fait qu’augmenter, en raison de l’accroissement des outils numériques.

De nos jours, les données de production sont très souvent informatisées voire même en temps réel. Certaines entreprises rentrent encore celles-ci manuellement de façon régulière, mais elles sont ensuite stockées et traitées.

On englobe dans ces données tout ce qui a un lien avec la production actuellement en cours :

Numéro d’OF ; Nombre de pièces réalisées (et parfois nombre restant) ; Rebuts ; Temps de cycle ; Référence client et/ou pièce ; Date ; …

Ces données seront ensuite récupérées par un ERP ou tout autre logiciel de gestion de production. Elles permettent de mettre à jour et de suivre un planning, réagir en cas de dérives mais aussi garder une trace de tout ce qui a été réalisé.

Des machines connectées permettent ce traitement en temps réel, mais elles ont aussi l’avantage de fournir d’autres types de données tout aussi avantageuses, les données appelées « machines ».