Contrôle de processus/Partager les données

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Ces données récupérées servent donc d’apprentissage, mais elles permettent aussi d’avoir une vision plus large et approfondie sur l’ensemble des activités de l’entreprise, de gagner un temps précieux lors du développement d’un projet, gagner des parts de marché, améliorer ses processus et répondre aux exigences clients comme on a pu le voir plus haut.

Cependant, leur accès est souvent limité à une liste réduire d’employés. C’est pourquoi le partage est tout aussi important.

De nos jours, chaque secteur a accès aux données qui le concerne mais n’a pas forcément la main sur les données liées à un autre secteur (exemple : Achat, RH, Marketing, Méthodes…)

A titre d’exemple et selon une enquête réalisée par IDC (International Data Corporation) en 2020, 45.7% des entreprises exploitent moins de la moitié de la valeur potentielle de leurs données, dû à une mauvaise gestion de ces dernières. Au contraire ceux disposant de processus pour garantir l’utilisation des données par le plus grand nombre ont un taux de croissance huit fois supérieur et une rentabilité deux fois plus élevés que leurs concurrents du même secteur qui n’ont pas mis en place de tels processus.

Parmi ces processus qu’il est possible de mettre en place, on retrouve la politique de vision à 360°.


Ce partage de données n’est pas forcément interne. Il peut s’étendre à toutes les entreprises du groupe s’il y en a un, internationales ou non, mais aussi aux fournisseurs et collaborateurs.

Ceci dans une optique d’apprendre et avancer ensemble, et de répondre toujours plus vite au besoin avec la solution la plus adaptée, selon ce que l’on connait déjà.