Leçons de niveau 18

Concepts de la sociologie de Pierre Bourdieu/Théorie de l'action

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Théorie de l'action
Icône de la faculté
Chapitre no 5
Leçon : Concepts de la sociologie de Pierre Bourdieu
Chap. préc. :Goûts de classes
Chap. suiv. :Sens pratique
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Concepts de la sociologie de Pierre Bourdieu : Théorie de l'action
Concepts de la sociologie de Pierre Bourdieu/Théorie de l'action
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

En élaborant la notion d'habitus, l'une des intentions de Pierre Bourdieu visait à échapper à deux erreurs.

La première tend à considérer les gens comme agissant mécaniquement, sous l'effet de contraintes externes (règles, structures, modèles...). La seconde les tient pour des sujets pleinement conscients qui agissent par des choix et des calculs rationnels (théorie de l'homo œconomicus et de son action rationnelle).

A l'inverse, le sociologue envisage les comportements comme étant issus de rencontres, entre des situations et des dispositions:

Situation + Habitus = Action

Sa théorie permet de prendre en compte les expériences de socialisation passées, sans omettre le rôle de la situation présente.

En effet, aucune de ces deux réalités ne peut être désignée comme le véritable déterminant des pratiques. La réalité d'une action est toujours relationnelle.