Leçons de niveau 14

Composition du médicament/Formulation et voies d'administration

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Formulation et voies d'administration
Icône de la faculté
Chapitre no 6
Leçon : Composition du médicament
Chap. préc. :Origine de l'excipient
Chap. suiv. :Conditionnement, éléments d'identification et quantitatifs
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Composition du médicament : Formulation et voies d'administration
Composition du médicament/Formulation et voies d'administration
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Les formes pharmaceutiques : La forme pharmaceutique d'un médicament est la présentation physique du médicament. La manière de prendre le médicament est la voie d'administration. La posologie est la quantité de médicaments qu’il faut prendre au cours de la journée, pendant une durée précise (ex. trois comprimés le matin pendant cinq jours).

Les formes pharmaceutiques présentes dans le dépôt sont :

  • les comprimés : ce sont des préparations de consistance solide, de formes diverse (ovales, ronds, ...). On distingue les comprimés à avaler et les comprimés à usage gynécologique.
  • les gélules : ce sont de petites boîtes cylindriques constituées de deux enveloppes rigides en gélatine s'emboîtant l'une dans l'autre et contenant une poudre médicamenteuse.
  • les sirops : ce sont des préparations liquides contenant une forte proportion de sucre et destinées à être avalées. La posologie est le plus souvent donnée en cuillère à soupe ou à café.
  • les suspensions : ce sont des poudres contenues dans un flacon. Avant utilisation, le malade ajoute un volume précis d'eau propre (indiqué sur le flacon), puis il dissout correctement la poudre en agitant fortement le flacon.
  • les pommades : ce sont des préparations de consistance molle, destinées à être appliquées sur la peau ou les muqueuses. On distingue les pommades dermiques (pour la peau), ophtalmiques (pour les yeux) et anales (pour l'anus).
  • les collyres : ce sont des médicaments destinés au traitement des maladies oculaires. Ces préparations stériles sont appliquées directement sur l’œil. Un flacon de collyre ouvert depuis plus de quinze jours ne doit plus être utilisé, car il y a des risques de contamination.
  • les préparations injectables : ce sont des solutions ou des poudres que l’on dissout avant l'administration au patient. Ces produits sont destinés à être injectés à travers la peau (injection intraveineuse ou intramusculaire).