Leçons de niveau 16

Colorimétrie/Lois de Grassmann

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Lois de Grassmann
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Colorimétrie
Chap. préc. :Classification des couleurs
Chap. suiv. :CIE RGB 1931
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Colorimétrie : Lois de Grassmann
Colorimétrie/Lois de Grassmann
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Les lois de Grassmann sont à la base de tout calcul colorimétrique. Les études menées par Hermann Grassmann au XIXe siècle sur la perception humaine des couleurs l'ont mené à énoncer 3 lois[1] en 1853[2]. Ces lois expriment le principe de la trichromie : une sensation colorée peut être égalisée par un mélange additif de trois couleurs primaires convenablement choisies. Elles sont mentionnées avec des énoncés variables qui ont probablement peu de rapports avec les énoncés originaux datant du XIXe siècle. En termes modernes, elles se réduisent à trois propositions[3].


On retrouve fréquemment ces règles énoncées par des formules mathématiques comme indiquées dans la suite de ce chapitre[4]. Les notations utilisées diffèrent considérablement selon les auteurs. Les lois de Grassman, sous cette forme, sont applicables à tous les systèmes colorimétriques linéaires[N 1].

Première loi : trichromie ou trivariance visuelle[modifier | modifier le wikicode]



Deuxième loi : additivité[modifier | modifier le wikicode]



Troisième loi : continuité ou dilatation[modifier | modifier le wikicode]


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Quelques exemples de systèmes dits linéaires : CIE RGB (2°) 1931, CIE XYZ (2°) 1931, CIE UVW 1960, CIE U'V'W' 1976, CIE R10V10B10 (10°) 1964, CIE X10Y10Z10 (10°) 1964, etc.
  2. . Tel est le cas dans l'espace colorimétrique CIE RGB

Bibliographie[modifier | modifier le wikicode]

  • Robert Sève, Science de la couleur : Aspects physiques et perceptifs, Marseille, Chalagam, 2009 (ISBN 2-9519607-5-1) 
  • (anglais) Jànos Schanda, Colorimetry : Understanding the Cie System, Wiley-Blackwell, 2007 (ISBN 978-0470049044) 
  • (anglais) Noboru Ohta et Alan Robertson, Colorimetry : Fundamentals and Applications, Wiley, 2005, 1re éd. (ISBN 0470094729) 

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Robert Sève 2009, p. 77-78
  2. Jean-Claude Chirollet 2008, p. 26
  3. (anglais) International Lighting Vocabulary : Publication CIE 017.4, Genève, 1987, 4e éd. (ISBN 978-3-900734-07-7) 
  4. 4,0 4,1 4,2 et 4,3 Jacques Gaudin, Colorimétrie appliquée à la vidéo, Paris, Chalagam, 2006 (ISBN 2-10-049515-1), p. 71-72