Leçons de niveau 15

Climat et effet de serre/Luminosité solaire

Une page de Wikiversité.
Aller à : navigation, rechercher
Début de la boite de navigation du chapitre
Luminosité solaire
Icône de la faculté
Chapitre no2
Leçon : Climat et effet de serre
Chap. préc. : Histoire
Chap. suiv. : Température de surface des planètes, Flux reçu et équilibre thermique
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Climat et effet de serre : Luminosité solaire
Climat et effet de serre/Luminosité solaire
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La luminosité solaire est l'unité de luminosité conventionnellement utilisée pour exprimer la luminosité des étoiles.

Sa valeur est : luminosité = puissance totale rayonnée = flux × surface

  •  : luminosité en watt (W)
  •  : surface en mètre carré (m²) d’une sphère de rayon R en mètres (m)
  •  : 5,670 400.10⁻⁸ J.K⁻⁴.m⁻².s⁻¹ (constante de Stefan-Boltzmann, elle exprime la relation entre la température et l’énergie rayonnée)
  • T : température en Kelvin (K)

Exemples[modifier | modifier le wikicode]

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Début de l'exemple
Fin de l'exemple


À cause des puissances, cette formule est assez sensible au variation des données. Avec une température de 5800 K et une surface de (chiffres indiqué sur l’article Soleil), on trouve une luminosité de La valeur « officielle » donné actuellement est de .

La luminosité augmente avec la rayon de l’étoile et sa température.

Alors que le rayon d’Alpha Centauri A est seulement 1,27 fois supérieur à celui de notre Soleil, sa luminosité est presque du double.