Leçons de niveau 14

Classification des minéraux/Silicates

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Silicates
Icône de la faculté
Chapitre no 8
Leçon : Classification des minéraux
Chap. préc. :Phosphates
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Classification des minéraux : Silicates
Classification des minéraux/Silicates
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

L'oxygène (O) et le silicium (Si) sont les éléments les plus abondants sur Terre ; ils s'associent pour former une molécule de SiO44- de forme tétraédrique, avec l'atome de silicium placé au centre de la structure atomique. Les minéraux formés à partir de cette molécule sont nommés les silicates, ils rassemblent un grand nombre des minéraux les plus couramment observés dans les roches magmatiques et métamorphiques. De part leur grande variabilité, les silicates sont eux-mêmes classifiés en six familles selon l'enchevêtrement des tétraèdres dans la structure minéralogique.

Nésosilicates[modifier | modifier le wikicode]

Les nésosilicates sont formés de l'ion [SiO4]4- ; il s'agit de la famille des péridots, des grenats, des silicates d'alumine ou encore du zircon. Les tétraèdres sont isolés entre eux (ils n'ont pas d'atome d'oxygène en commun) et sont reliés par des cations.

Sorosilicates[modifier | modifier le wikicode]

Les sorosilicates sont formés des ions [Si2O7]6- qui partagent un atome d'oxygène entre eux. Il s'agit de la famille de l'épidote.

Cyclosilicates[modifier | modifier le wikicode]

Les cyclosilicates sont formés à partir des ions [Si6O18]12- ; les tétraèdres reliés forment des structures en anneau (d'où leur nom). Il s'agit de la famille du béryl, de la cordiérite ou encore de la tourmaline.

Inosilicates[modifier | modifier le wikicode]

Schémas des structures des inosilicates

Les inosilicates rassemblent les minéraux dont les tétraèdres sont disposés en chaînes. Ces chaînes peuvent être soit simples, soit doubles et s'étendent parallèlement à l'axe c de la maille cristalline des minéraux.

Chaîne simple[modifier | modifier le wikicode]

Les inosilicates à chaîne simple sont constitués d'ions [Si2O6]2-, ils rassemblent le groupe des pyroxènes. La structure du minéral s'organise autour de chaînes simples de tétraèdres reliées entre elles par des ions métalliques (Mg, Fe, Al...) situés dans des sites octaédriques.

Chaîne double[modifier | modifier le wikicode]

Les inosilicates à chaîne double sont constitués d'ions [Si4O11]4-, ils rassemblent le groupe des amphiboles.

Phyllosilicates[modifier | modifier le wikicode]

Les phyllosilicates sont constitués d'ions [Si4O10]4-. Les molécules SiO4 sont polymérisés sous forme de couche de Si4O10 ; les couches tétraédriques sont séparées entre elles par une couche octaédrique possédant une molécule (OH). Ces deux types de couches, formant une structure en feuillets, sont reliées entre elles par des liaisons faibles van der Waals. Les phyllosilicates rassemblent le groupe des micas, de la serpentine, de la gibsite...

Tectosilicates[modifier | modifier le wikicode]

Les tectosilicates sont constitués de molécules de silice SiO2 ; les tétraèdres sont tous reliés entre eux par leurs atomes d'oxygène. Il s'agit de la famille du quartz.