Leçons de niveau 14

Certification Linux LPI/Administrateur système débutant/Examen 101/X Window

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
X Window
Icône de la faculté
Chapitre no 6
Leçon : Examen 101
Chap. préc. :Périphériques et systèmes de fichiers Linux
Chap. suiv. :Sommaire
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Examen 101 : X Window
Certification Linux LPI/Administrateur système débutant/Examen 101/X Window
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Vue d'ensemble[modifier | modifier le wikicode]

Installer et Configurer XFree86[modifier | modifier le wikicode]

Objectifs[modifier | modifier le wikicode]

Description : Les candidats devraient être en mesure de configurer et installer un serveur X et un serveur de polices. Cet objectif regroupe la vérification du support de la carte video et du moniteur par le serveur X, ainsi que l'adaptation des réglages de X pour la carte et le moniteur. Cela inclut aussi l'installation des polices, d’un serveur de polices et de configurer X pour l’utilisation du serveur de polices (ce qui demande de modifier manuellement /etc/X11/XF86Config dans la section "Files").

Fichiers, termes et commandes principaux inclus :

XF86Setup
xf86config
xvidtune
/etc/X11/XF86Config
.Xresources

X est un système de fenêtrage qui fournit les fonctions graphiques de base pour Linux. Conçu pour fournir une GUI (Graphic User Interface) à n’importe quel autre système à travers un réseau, quel que soit le Système d'Exploitation. Repose sur le modèle client/serveur. X n’est pas un module de l'OS. C’est une application. Le serveur X standard de Linux est Xfree86. Le fichier de traces du fonctionnement de XFree86 se trouve à l'adresse /var/log/XFree86.0.log.

Configuration[modifier | modifier le wikicode]

Si vous tapez "XFree86 -configure", cela va analyser votre matériel et générer automatiquement un fichier de configuration correspondant à votre matériel. Cependant, pour les souris PS/2, on a souvent besoin de modifier ce fichier de configuration manuellement, de ""Device" "/dev/mouse"" jusqu'à ""Device" "/dev/psaux""

Démarrer et arrêter X[modifier | modifier le wikicode]

Pour démarrer X, on peut utiliser la commande : xdm Démarrage automatique de startx lors du démarrage de Linux au niveau 5 startx Lors de l'authentification au niveau 3 xinit Lorsque le fichier .xinitrc n'existe pas. init Démarrage de X-Windows au niveau 5 de Linux

Pour arrêter X, on peut utiliser: <CTRL>+<ALT>+<BACKSPACE> init A un niveau inférieur à Linux 5, arrête X-Windows. Configuration de X Pour configurer X sur un système, on peut utiliser XF86Setup. Le programme va générer un fichier de configuration qui sera utilisé par le serveur XFree86. Pour régler l'écran sous X, utilisez Xfine2.

Sous X, l'utilisateur peut configurer chaque paramètre convenable de l’affichage graphique. Polices d'affichage à l'écran, styles Comportement du dispositif de pointage Couleurs d'affichage Gestionnaire de fenêtre

Le réglage peut être effectué par stratégie de groupe ou par utilisateur. .xinitrc est le gestionnaire de fenêtres et de style par défaut à utiliser avec la commande startx. .Xdefaults est utilisé pour configurer les paramètres du pointeur, les couleurs, polices, etc.

Exercices[modifier | modifier le wikicode]

Installer un gestionnaire d'affichage[modifier | modifier le wikicode]

Objectifs[modifier | modifier le wikicode]

Description : Le candidat devrait être en mesure d'installer et de configurer un gestionnaire d'affichage. Cet objectif inclut le démarrage ou l'arrêt du gestionnaire d'affichage et le changement des préférences d'affichage, ainsi que le changement de le nombre de couleurs (pixel/bit) par défaut du gestionnaire d'affichage. Cela inclut aussi la configuration du gestionnaire d'affichage pour une utilisation sur un terminal X. Cet objectif couvre les gestionnaires d'affichage XDM (X Display Manager), GDM (Gnome Display Manager) et KDM (KDE Display Manager).

Fichiers, termes et commandes principaux inclus :

/etc/inittab
/etc/X11/xdm/*
/etc/X11/kdm/*
/etc/X11/gdm/*

X a besoin de gestionnaires de fenêtres pour manipuler toutes les applications graphiques. Déplacer, redimensionner. Ouvrir et fermer. Agrandir, réduire, mettre en icône. Barres de titres L'apparence des fenêtres est inclus dans le gestionnaire de fenêtres.shouldn't this be in Widget sets not WMs? Fournir des bureaux virtuels.

Les distributions Linux disposent d’un grand nombre de gestionnaire de fenêtres:

  • Fvwm2 Motif-like look, highly customizable
  • WindowMaker Next Step look, fast and lean
  • Wm2 Ultra lean
  • Olwm Open look (Sun)

The desktops bring on top of X Window managers more facilities:

  • KDE: based on Qt, current at the top of market
  • GNOME: The "GNU" Desktop, based on Gtk+-v2

Exercices[modifier | modifier le wikicode]

Installer & configurer un gestionnaire d'environnement graphique[modifier | modifier le wikicode]

Objectifs[modifier | modifier le wikicode]

Description : Les candidats devront être en mesure de paramétrer le bureau et le gestionnaire de fenêtres globalement pour démontrer leur maîtrise des procédures de configuration des menus du gestionnaire de fenêtres et/ou des menus panel du bureau (desktop panel). Cet objectif inclut la sélection et la configuration du terminal X choisi (xterm, rxvt, aterm, etc.), la vérification et le respect des dépendances des librairies nécessaires aux applications X, l'exportation d’un affichage X vers une station de travail externe.

Fichiers, termes et commandes principaux inclus :

.xinitrc
.Xdefaults
xhost
variable d'environnement DISPLAY

Exercices[modifier | modifier le wikicode]

X en réseau[modifier | modifier le wikicode]

Objectifs[modifier | modifier le wikicode]

X travaille en environnement client/serveur, où l’application est le client et le serveur est l’application qui sait de quelle manière fournir les services. Dans un système autonome, les deux applications sont situées sur la même machine. Dans un système en réseau, l'utilisateur peut exécuter une application X installée sur une machine distante et effectuer l’affichage sur un ordinateur local. L'avantage de disposer d’un serveur X d’applications est : L'installation d’applications locales n’est pas nécessaire. Le système local n'a pas besoin d’être performant. L'accès aux données ne se fait pas localement.

X en réseau[modifier | modifier le wikicode]

Export d’une application simple : Pour effectuer cette manipulation, faire : startx sur le serveur. xhost + Autoriser l'absence d'authentification sur le serveur. telnet serveur à partir du client et paramétrer la variable DISPLAY pour le client. Export DISPLAY=clienthost:0.0

Export du gestionnaire de fenêtres : Pour effectuer cette manipulation, faire : Activer xdmcp avec gdmsetup sur le serveur Utiliser Xnest pour connecter le client au serveur en diffusion

Exercices[modifier | modifier le wikicode]

1) Logging In your system with the failsafe display manager. Execute kde or gdm. Exit kde Logout from failsafe. 2) After logging into your system try to type the following key combinaisons. CTRL-ALT-F1, CTRL-ALT-F2…CTRL-ALT-F7 What it's happening? 3) When you use startx, what is the file where you define the default window manager ? 4) Try to install and use XDMCP whith your neighbor.