Leçons de niveau 16

Calcul de coûts/Conclusion

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Conclusion
Icône de la faculté
Chapitre no 7
Leçon : Calcul de coûts
Chap. préc. :Coût cible
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Calcul de coûts : Conclusion
Calcul de coûts/Conclusion
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.


Yield Management[modifier | modifier le wikicode]

A la fin des années 1970 aux Etats-Unis, suite à la déréglementation du ciel aérien, le PDG d’American Airlines adopte une position où il est préférable de vendre un siège inoccupé moins cher plutôt que de faire voler un avion vide. Le Yield Management se développe ensuite dans l’hôtellerie dans les années 1980. De nos jours, ce concept est appliqué dans de nombreux domaines, tels que les locations de voiture, les clubs de vacances, les trains, etc…

Définition[modifier | modifier le wikicode]

Le yield management est une méthode marketing de fixation des prix flexible qui a pour objectif un niveau de remplissage et un chiffre d’affaires maximisés. L’organisation est éligible à la mise en place du Yield management si et seulement si elle remplit les conditions suivantes :

  • son offre doit être périssable,
  • sa capacité doit être fixe,
  • ses coûts fixes sont forts,
  • ses coûts variables sont faibles,
  • la demande est saisonnière,
  • le marché doit pouvoir être segmenté,
  • la vente du bien peut se faire en avance.

Les systèmes de Yield management[modifier | modifier le wikicode]

Jones (2000)[modifier | modifier le wikicode]

Le système selon Jones se compose de deux systèmes : l’un de décision et l’autre d’aide à la décision. Ils reposent sur les compétences humaines, techniques et le processus de réservation.

Capiez (2003)[modifier | modifier le wikicode]

Selon Capiez, le Yield management repose sur un processus en quatre parties :

  • prévision,
  • exécution,
  • évaluation,
  • apprentissage.

Les facteurs de réussite du yield management[modifier | modifier le wikicode]

La réussite du Yield management peut être favorisée par les facteurs suivants (Jones et al (1992)) :

  • développement d’une culture,
  • analyse approfondie de la demande,
  • détermination des prix,
  • segmentation du marché.

Évolutions[modifier | modifier le wikicode]

De nouvelles méthodes et techniques de calcul et d’évaluation des coûts se développent. Le calcul des coûts est plus que jamais un outil de pilotage nécessaire aux entreprises souhaitant être pérenne au sein d’un marché extrêmement concurrentiel. L’application du Yield management dans les entreprises présentant certaines caractéristiques prouve que la recherche de la méthode de calcul de coûts la plus adaptée à la structure financière d’une entreprise devient une priorité. dans ce contexte, les méthodes n’ont de cesse d’évoluer.