Leçons de niveau 14

COBOL/Opérations sur les chaînes

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Opérations sur les chaînes
Icône de la faculté
Chapitre no 8
Leçon : COBOL
Chap. préc. :Opérations arithmétiques
Chap. suiv. :Sous-programmes
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « COBOL : Opérations sur les chaînes
COBOL/Opérations sur les chaînes
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Sous-chaînes[modifier | modifier le wikicode]

Vous pouvez faire référence à des sous-chaînes de caractères, de la manière suivante :


où chaine est une chaîne de caractères et position et longueur sont des entiers. position doit être compris entre 1 et la longueur totale de la chaîne et longueur doit être compris entre 1 et la longueur totale de la chaîne - position. Si longueur n’est pas spécifiée, la sous-chaîne prendra tous les caractères de fin de la chaîne d'origine.

Considérons par exemple la chaine s contenant "bonjour". s(2:3) prendra 3 caractères à partir du 2e : "onj". s(4:) prendra la fin de la chaîne à partir du 4e caractère : "jour".

Conversion de caractères[modifier | modifier le wikicode]

Il est possible de remplacer des caractères dans une chaîne, utilisons pour cela l'instruction INSPECT définie comme suit :


où chaine, s1 et s2 sont des chaînes de caractères. Les caractères de chaine vont être remplacés en respectant cette règle : des correspondances vont être établies position par position entre les caractères de s1 et s2, pour chaque position, le caractère de s1 sera remplacé (dans chaine) par le caractère de s2 se trouvant à cette même position.

Voici par exemple une instruction qui remplace dans la chaîne s toutes les voyelles minuscules par leur équivalent majuscule :

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Exemple : Jeu du pendu[modifier | modifier le wikicode]

Et voici un programme complet illustrant cette instruction : le jeu du pendu dans lequel vous devez deviner les lettres d'un mot (ici, "mammouth").

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Concaténation de chaînes de caractères[modifier | modifier le wikicode]

Nous pouvons concaténer plusieurs chaînes de caractères, c'est-à-dire les mettre "bout-à-bout" à l'aide de l'instruction STRING qui a cette forme :


Entre les mots-clés STRING et INTO figure une liste de chaînes de caractères, ce sont ces chaînes qui seront concaténées. Pour chacune d'elles, vous devez préciser la clause DELIMITED dans laquelle vous indiquez la chaîne que vous utiliserez pour délimiter cette chaîne (ici c).

Après INTO figure l'identificateur de la chaîne dans laquelle sera stocké le résultat de la concaténation (ici z). La clause POINTER, optionnelle, permet de stocker dans un compteur (ici k) le nombre de caractères concaténés (la concaténation débute à la position de ce pointeur).

Voici un programme d'exemple dans lequel 3 chaînes (correspondant à un jour, un mois et une année) vont être concaténées pour n'en former qu'une seule (une date) :

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


Extraction de chaînes de caractères[modifier | modifier le wikicode]

Il est également possible d'effectuer l'opération inverse : extraire plusieurs sous-chaînes à partir d'une seule chaîne. Pour cela, nous utilisons l'instruction UNSTRING dont le format est le suivant :


La "chaîne-souche" est celle qui suit UNSTRING (ici s), les sous-chaînes suivent INTO. La clause optionnelle DELIMITED permet de préciser quel sera le séparateur utilisé pour délimiter les sous-chaînes. La clause POINTER, optionnelle, permet de stocker dans un compteur (ici k) le nombre de caractères traités (l'extraction débute à la position de ce pointeur).

Pour bien comprendre, voici un autre programme d'exemple, il permet de décomposer une date au format 99/99/9999 en un jour, un mois et une année :

Début de l'exemple
Fin de l'exemple


La clause DELIMITED précise que la chaîne sera découpée selon le séparateur /.