Leçons de niveau expert

Brevet de pilote d'aéronef/Vérification avant départ

Une page de Wikiversité.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Vérification avant départ
Icône de la faculté
Chapitre no 16
Leçon : Brevet de pilote d'aéronef
Chap. préc. :La signalisation spécifique
Chap. suiv. :Examen théorique
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Brevet de pilote d'aéronef : Vérification avant départ
Brevet de pilote d'aéronef/Vérification avant départ
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

La visite avant vol (aussi nommée visite prévol) d’un avion est constituée de plusieurs étapes à suivre chronologiquement. Déroulement ; la signature du formulaire de l’avion par le pilote, faire le tour visuelle de l’avion, la mise en fonction des systèmes de l’appareil, tests techniques d’opération inhérents à l’avion.

La signature du formulaire de l’avion[modifier | modifier le wikicode]

Elle consiste pour le pilote à signer un document attestant de sa prise en compte de l’avion et lui indique les détails de la configuration (Quantité de carburant, nombre de passagers, types d’armes, etc.). Dès sa signature apposée, il devient le commandant d’avion.

Inspection visuelle[modifier | modifier le wikicode]

C’est une visite de l’avion faite par le mécanicien de piste et le pilote où ce dernier constate que toutes les vérifications et la remise en œuvre de l’avion ont été effectuées. Les différents éléments sont désignés un par un et vérifiés devant lui. Et sur un avion de combat, la vérification se solde par le brélage du pilote.

La mise en route[modifier | modifier le wikicode]

Le pilote mets en route après autorisation de la tour de contrôle puis du mécanicien de piste. Ce dernier se tient près a intervenir en cas de feu ou quelques problèmes que ce soit.

Les tests[modifier | modifier le wikicode]

Le pilote teste essentiellement ses commandes de vol, son pilote automatique et des systèmes propres à chaque avion. Une fois ces tests finis, il peut arriver que le mécanicien de piste aille vérifier des éléments en dynamique. Une fois ces quatre étapes terminés, le pilote peut partir s’aligner.