Leçons de niveau 12

Amplificateur opérationnel/Introduction sur l'amplificateur opérationnel

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Introduction sur l'amplificateur opérationnel
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Amplificateur opérationnel
Retour auSommaire
Chap. suiv. :Caractéristique technique
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Amplificateur opérationnel : Introduction sur l'amplificateur opérationnel
Amplificateur opérationnel/Introduction sur l'amplificateur opérationnel
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.
Amplificateur opérateur en boîtier DIP8

L'amplificateur opérationnel, souvent appelé ampli op ou AO, est un circuit intégré qui offre un gain extrêmement élevé de la différence de potentiel entre ses deux entrées. L'une de ses entrées est appelée entrée inverseuse et l'autre est appelée entrée non inverseuse. Il y a seulement une sortie. L'impédance des deux entrées est très élevée, et inversement, celle de la sortie est très faible. En Europe, le symbole standard d’un amplificateur opérationnel est :

Symbole pour un amplificateur opérationnel

Ne sont pas indiquées sur ce schéma les deux bornes d'alimentation du circuit. Sur les schémas fonctionnels, elles sont rarement dessinées, mais en pratique, elles doivent être connectées à une alimentation. Celle-ci peut être unipolaire ou bipolaire suivant l’application voulue.

Note historique[modifier | modifier le wikicode]

Cet amplificateur est appelé amplificateur opérationnel parce qu’il est à l'origine conçu pour faire des opérations mathématiques dans des systèmes informatiques analogiques (addition de tensions...). De nos jours, seuls quelques périphériques informatiques ont des interfaces analogiques. Il est maintenant seulement utilisé dans les circuits analogiques.

Comportement simplifié[modifier | modifier le wikicode]

Le modèle le plus simple décrit la fonction de transfert d’un amplificateur opérationnel avec la relation suivante : la tension de sortie (Vs ou Vsortie) est A (Gain d'amplification) fois plus importante que la différence entre la tension v+ de l'entrée non inverseuse et la tension v de l'entrée inverseuse : .

Les fabricants ont quelques difficultés à obtenir un gain d'amplification donné. En réalité, ce gain n’est pas constant, mais varie en fonction de la fréquence des signaux. Néanmoins, pour les basses fréquences (quelques Hz), A a une valeur relativement constante.
Cette caractéristique est très intéressante, comme nous allons le voir.

Amplificateur réel[modifier | modifier le wikicode]

De façon générale, il est très difficile de créer un modèle pour décrire le comportement réel d’un amplificateur opérationnel, car chaque fabricant aura sa spécificité, mais on peut généraliser avec ces indications :

  • au niveau des tensions d'entrée, en fonctionnement linéaire :
  • au niveau des courants d'entrée :
  • au niveau de la fonction de transfert : , soit un gain de 80 dB minimum

Amplificateur idéal[modifier | modifier le wikicode]

Afin de simplifier les calculs, on peut idéaliser l'amplificateur opérationnel avec les simplifications suivantes :

  • au niveau des tensions d'entrée :
  • au niveau des courants d'entrée :
  • au niveau de la fonction de transfert :

Bien entendu, il faut à tout moment vérifier la validité de ces simplifications dans les calculs.

Montage pratique[modifier | modifier le wikicode]

Volmètre à Bar-graph[modifier | modifier le wikicode]

Convertisseur analogique / numérique[modifier | modifier le wikicode]

l'équivalent d’un NE555[modifier | modifier le wikicode]