Amphitryon/Acte II scène 1, commentaire no 1

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Début de la boite de navigation du chapitre
Acte II scène 1, commentaire no 1
Icône de la faculté
Chapitre no 2
Leçon : Amphitryon
Chap. préc. :Résumé
fin de la boite de navigation du chapitre
Icon falscher Titel.svg
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Amphitryon : Acte II scène 1, commentaire no 1
Amphitryon/Acte II scène 1, commentaire no 1
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Voir l'extrait et le plan du commentaire.

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

Molière est un dramaturge et un comédien français de la seconde moitié du XVIIe siècle. Il devient l'auteur favori de Louis XIV et occupe une place emblématique dans la culture française et francophone. Il a écrit la comédie Amphitryon en 1668 pendant le premier mouvement de l’époque : le classicisme. Cette pièce en trois actes, adaptée d'une pièce du même nom par Plaute qui était inspirée par le mythe grec, est publié après l'interdiction du Tartuffe il y a quatre ans et évoque le thème de l'illusion au théâtre ainsi que la relation entre les deux classes sociales : les valets et leurs maitres, un parallèle de la société de l'Ancien Régime. Dans cet extrait, Sosie et Amphitryon sont le valet et le maître respectivement. Dans cette dialogue, Sosie tente de convaincre Amphitryon de la situation exceptionnelle.

Question possibles[modifier | modifier le wikicode]

  • Où réside l’intérêt de ce dialogue entre maître et valet ?

Une relation traditionnelle[modifier | modifier le wikicode]

Des types comiques bien identifiées[modifier | modifier le wikicode]

La domination du valet[modifier | modifier le wikicode]

Une situation exceptionnelle[modifier | modifier le wikicode]

Des faits incroyables : le dédoublement[modifier | modifier le wikicode]

La confusion du discours de Sosie[modifier | modifier le wikicode]

Le surnaturel prend le pouvoir[modifier | modifier le wikicode]

Conclusion[modifier | modifier le wikicode]

L'intérêt de cette dialogue réside dans la relation traditionelle entre le maitre et le valet qui sont des types comiques bien identifiées, et le comique de cette scène est aussi trouvé avec la domination du valet. La dialogue affiche surtout une situation exceptionelle pour ses personnages, avec des faits incroyables du dédoublement ainsi que la confusion du discours de Sosie où le surnaturel prend le pouvoir.